Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

Boeing espère un retour en service du 737 MAX avant la fin d'année

Boeing espère un retour en service du 737 MAX avant la fin d'année
Jeudi 24 Octobre 2019 - Par Finances News

 

Le retour en service du 737 MAX est toujours attendu en 2019 selon Boeing, envoyant ainsi des signaux positifs aux marchés, inquiets des dégâts financiers causés par les déboires de cet avion cloué au sol depuis mi-mars, après deux accidents ayant fait 346 morts.

"L'entreprise anticipe un feu vert règlementaire pour un retour en service du 737 MAX au début du quatrième trimestre 2019", a déclaré le constructeur aéronautique, dans un communiqué, même s'il a prévenu que le calendrier sera déterminé par les régulateurs. 

Pour conforter cet optimisme, Boeing n'a pas abaissé, comme s'y attendaient les experts, la production du 737 MAX, actuellement à 42 unités par mois, même si le groupe a repoussé à fin 2020 l'augmentation à 57 exemplaires mensuels.

«Nous continuons d’accomplir de solides progrès dans le but de remettre le 737 MAX en service en toute sécurité. Toutes les équipes de Boeing font preuve d’un engagement sans faille envers les clients et les valeurs du Groupe. Les changements que nous mettons actuellement en œuvre contribueront à renforcer davantage encore notre approche de la sécurité à tous les niveaux de notre Groupe et dans l’ensemble de la communauté aéronautique », a déclaré Dennis Muilenburg, président directeur général de Boeing.

 

Les mesures entreprises par le constructeur américain 

Mises à jour logicielles et essais en vol : Boeing dit avoir actualisé le système de contrôle automatisé de l’assiette MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) du 737 MAX en ajoutant trois couches de protection supplémentaires qui empêcheront que de tels accidents ne se reproduisent. À ce jour, plus de 800 vols d’essai et de production ont eu lieu avec le logiciel mis à jour, soit plus de 1 500 heures au total, selon la même source.  Le Groupe annonce des progrès constants sur la deuxième mise à jour logicielle annoncée en juin relative au niveau de redondance des ordinateurs de commandes de vol. Environ 445 personnes représentant plus de 140 clients et organismes de réglementation du monde entier — dont la FAA —, ont pris part à des séances sur simulateur afin de découvrir le fonctionnement de la mise à jour proposée pour le logiciel MCAS. La semaine dernière, le Groupe a effectué avec succès un essai de vol de certification.

 

Gestion de la sécurité et renforcement de la fonction Ingénierie : Boeing a annoncé la création d’une entité dédiée à la sécurité de ses produits et services (Product and Services Safety), qui aura pour mission d’examiner tous les aspects de la sécurité des produits, ainsi que de superviser les travaux de l’équipe chargée d’enquêter sur les accidents (Accident Investigation Team) et des groupes responsables des examens de sécurité (safety review boards).

Le directeur de cette entité a été nommé, et l’équipe a déjà démarré ses activités sous sa nouvelle forme. Parmi les autres changements apportés, citons le réalignement de la fonction Ingénierie, la mise en place d’un programme consacré aux exigences de conception (Design Requirements Program), l’amélioration de notre programme continu de sécurité opérationnelle (Continued Operation Safety), l’établissement de partenariats avec nos compagnies clientes à propos de la conception du poste de pilotage afin de continuer à anticiper les besoins des pilotes de demain, ainsi que l’élargissement du rôle et du rayon d’action de notre Centre de promotion de la sécurité (Safety Promotion Center).

Autres mesures  : Boeing annonce également des mesures supplémentaires pour renforcer la gestion de la sécurité, dans l’optique de promouvoir la sécurité aérienne au niveau mondial.

"Nous avons étendu l’utilisation d’un système complet de gestion de la sécurité et la formation de groupes chargés des examens de sécurité (Safety Review Boards) pour standardiser les règles de sécurité et partager les bonnes pratiques sous la direction de hauts dirigeants du Groupe, avec à la clé une meilleure visibilité", indique le groupe dans le même communiqué. "Nous avons également élargi l’utilisation de notre système d’alerte anonyme dans le but d’encourager les employés à signaler les problèmes de sécurité potentiels" peut-on lire dans le même document. 

 

 

aéronautique

Partage RÉSEAUX SOCIAUX