Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

ADM accélère sur la mobilité durable

ADM accélère sur la mobilité durable
Mardi 03 Decembre 2019 - Par Finances News

 

La société étatique a organisé la troisième édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable à Marrakech.

La rencontre a mis en exergue les enjeux et les perspectives de la mobilité durable et des infrastructures routières.

 

Par A.W

 

Le réseau autoroutier au Maroc couvre au total 1.800 km d’autoroutes avec l’objectif d’atteindre 3.000 km à l’horizon 2030. Ce réseau est emprunté quotidiennement par plus de 400.000 véhicules comptant un quart du trafic global au Royaume.

Le nombre croissant du trafic a poussé la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) à prendre de nombreuses initiatives visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en faisant de la responsabilité sociale et environnementale un enjeu de développement.

Ainsi, le projet «Al Ard» permettra de protéger les talus autoroutiers contre l’érosion hydrique et la stabilisation des sols par des techniques innovantes de génie biologique.

La technique de compactage à sec permet d’économiser environ 4 milliards de litres d’eau dans la construction des infrastructures.

Au niveau des projets de compensation de l’empreinte carbone, 3 millions d’arbres ont été plantés et 800.000 autres seront plantés dans les années avenir.

Quant au programme Azur, il permettra la mise en place de stations de production d’électricité à base d’énergie solaire dans les stations de péage et les bornes de recharge pour les voitures électriques dans les stations de service.

C’est forte de ces réalisations que la société étatique a organisé la troisième édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable à Marrakech, en collaboration avec ses partenaires historiques que sont l’IRF (Fédération routière internationale) et l’ASECAP (Association européenne des concessionnaires d’autoroutes et ouvrages à péage), qui a vu la participation de plus de 200 experts nationaux et internationaux.

Cette édition a connu la présence de Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau, ainsi que Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes et aussi président de la Fondation éponyme. La rencontre s’est donnée pour objectifs de mettre en exergue les enjeux, les évolutions, les défis et les perspectives de la mobilité durable et des infrastructures routières et de se préparer à restituer les conclusions pour «Achieving Global Goals 2030». Cet événement majeur est prévu en février 2020 en Suède avec le soutien de l’OMS, et qui marquera la fin de la «Decade to Action 2011-2020 : Road Safety», qui correspond au programme des Nations unies pour la sécurité routière.

Les experts ont exploré entre autres, les nouveaux mécanismes de financement vert. Ils ont également initié la réflexion pour le développement d’un véritable écosystème autour de la sécurité, du transport routier et de la mobilité durable. Le management d’ADM n’a pas manqué, dans ce contexte, de rappeler la position du Maroc et communiquer auprès de la communauté internationale sur l’engagement du Royaume en matière de protection de l’environnement, de sécurité et de la mobilité durable.

La rencontre a été marquée par trois sessions autour des thèmes : «Transport routier et mobilité durable : les challenges et les opportunités», «Nouvelles technologies, solutions et services innovants», «Offrir des routes et de la mobilité sécurisées».

Cette 3ème édition de la Conférence internationale sur la mobilité durable a permis par ailleurs, l’échange et le partage sur les conclusions de la COP24 à la lumière des thématiques liées à la mobilité durable et des objectifs de réduction des gaz à effet de serre, afin d’élaborer une synthèse qui sera remise au comité de la COP25, prévue du 2 au 13 décembre prochain à Madrid. ◆

Economie Economie Verte Actualité Économique

Partage RÉSEAUX SOCIAUX