Renforcement de l’autonomisation des femmes: le Maroc encore loin de la ligne d’arrivé

Renforcement de l’autonomisation des femmes: le Maroc encore loin de la ligne d’arrivé

Afin de stimuler la participation économique des femmes au Maroc, le gouvernement a lancé une série d'initiatives allant de la promotion de l’égalité des chances à la sensibilisation sur l’approche genre, en passant par l’encouragement de l’entrepreneuriat féminin. Toutefois, les stratégies adoptées jusqu’à présent n'ont pas encore donné les résultats escomptés

 

Par M. Ait Ouaanna

Plus besoin de le prouver, l’emploi féminin constitue une force motrice pour le développement économique de toute nation. Mais en dépit des efforts consentis au Maroc pour améliorer l’employabilité des femmes et renforcer leur autonomisation, leur insertion dans le marché du travail ainsi que leur implication dans l'entrepreneuriat demeurent bien en deçà des attentes. Selon les données dévoilées par le haut-commissariat au Plan, dans le cadre de l’édition 2023 de son rapport intitulé «La femme marocaine en chiffres», le taux de chômage chez la gent féminine est passé de 9,9% en 2012 à 17,2% en 2022, soit une hausse de 7,3% sur 10 ans.

 Pis encore, lors de cette même année, seules 33,2% des femmes diplômées ont réussi à décrocher un emploi, au moment où ce taux s’élève à 92,2% chez les hommes. Les disparités hommes-femmes persistent toujours en matière d’accès aux postes de responsabilité et en termes de gestion d’entreprise. Selon la même source, la proportion des entreprises dirigées par des femmes a atteint 12,8% en 2019 contre 87,2% pour les hommes. D’après des données démontrées par certaines études, la réduction des inégalités hommes-femmes générerait pour le Maroc un accroissement du PIB de l’ordre de 0,2 à 1,95%.

Conscient du rôle crucial de la femme en tant qu’acteur incontournable de la croissance économique, le Royaume, à travers son Nouveau modèle de développement (NMD), ambitionne d’atteindre en 2035 un taux d'activité des femmes de 45%. Pour aboutir à cet objectif, le gouvernement a mis en place une panoplie de programmes, notamment Jisr, visant à faciliter l’autonomisation et l’inclusion des femmes, ainsi qu’à favoriser leur émancipation et leur contribution au développement économique et sociétal du pays.

Lancé dans le cadre de la mise en œuvre des engagements du programme gouvernemental (2021- 2026), Jisr vise également à développer l’entrepreneuriat féminin en accompagnant les porteuses de projets et en leur offrant des formations, dans le dessein d’améliorer leurs expertises et leurs compétences en matière de création et de gestion d’entreprises. Outre le programme Jisr, le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille a mis en place «Maroc-Attamkine», un programme national intégré pour l’autonomisation économique des femmes et des filles. Ce programme, qui s’étend jusqu’à 2030, vise, entre autres, à conforter l’atteinte de l’objectif du NMD. De surcroît, le Royaume aspire à faire bénéficier de plus en plus de femmes de ses programmes gouvernementaux. Dans ce sens, elles ont constitué 45% des bénéficiaires de la deuxième édition du programme Forsa, soit une augmentation de 20% par rapport à l’édition 2022.

Dans cette même perspective, le programme «Awrach» a profité à pas moins de 103.599 bénéficiaires, dont 30% sont des femmes vivant en majorité dans le monde rural. Aussi, la Charte de l’investissement accorde une attention particulière à la promotion de l’approche genre, en octroyant une prime supplémentaire incitative aux investissements qui emploient au moins 30% de femmes parmi l’effectif total des salariés. Certes, le gouvernement multiplie les initiatives visant à améliorer l'autonomisation des femmes, mais au regard des indicateurs précités, une évaluation approfondie de l'efficacité desdits programmes s'avère indispensable pour garantir qu'ils atteignent réellement leurs objectifs et produisent des résultats tangibles. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Les recettes douanières dépassent 20,68 MMDH à fin mars 2024

Samedi 13 Avril 2024

Dette extérieure: la PEG se creuse à 791,6 milliards de DH en 2023

Samedi 13 Avril 2024

OpenAI Voice Engine : percée ou danger ?

Samedi 13 Avril 2024

Pêche : hausse de la valeur des produits commercialisés de 2% à fin mars 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux