Propriété intellectuelle: plus de 135.000 certificats négatifs délivrés en 2021

Propriété intellectuelle: plus de 135.000 certificats négatifs délivrés en 2021

Lancement de la caravane de la propriété intellectuelle au service de la créativité et de l’innovation qui sillonnera les 12 régions du Maroc.

L’innovation et la créativité, des leviers stratégiques du Maroc de demain.

 

Par M. B. (stagiaire)

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle, le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) et la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie (FRDISI) ont organisé mardi 26 avril à Casablanca un forum sous le thème  : «La propriété industrielle au service de l’innovation et la créativité, levier de la relance économique au Maroc». Présidé par Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, cet événement a constitué une grande occasion pour mettre en exergue la dimension stratégique et intersectorielle de la propriété industrielle et son rôle dans la valorisation de la créativité et de l’innovation et dans la création d’actifs immatériels à forte valeur économique.

«Aujourd’hui, plus que tout autre jour, nous avons besoin de nos jeunes, de leurs talents, de leur ingéniosité pour être les leviers stratégiques du Maroc de demain. Voilà pourquoi nous avons consacré cette Journée mondiale de la propriété intellectuelle aux jeunes, qu’ils soient porteurs de projets, startupeurs ou entrepreneurs, ils sont source de créativité et d’innovation. Leurs idées peuvent aboutir à la création de marques, à des brevets d’invention ou encore à des dessins et modèles industriels et doivent être protégées de toute contrefaçon», a souligné le ministre. Il a également rappelé que le rôle des Offices nationaux de la propriété industrielle et de l’OMPIC dans le soutien continu des innovateurs devrait être renforcé davantage.

«Pour permettre à nos jeunes créateurs de tirer profit de leurs inventions, nous mettrons à leur disposition des outils et programmes pour assurer la protection et la valorisation de leur propriété industrielle, le développement de compétences et leur fournir des services de veille et d’information». De son côté, Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, considère que la propriété intellectuelle devrait faire partie intégrante de la culture d’une entreprise. «Dans tous les pays qui se sont développés, la propriété intellectuelle a été un facteur important, car en définitive si vous ne protégez pas l’effort intellectuel que font les entreprises, vous mettez en péril un bloc important du business model. Alors si un effort important a été fourni par les entreprises pour parvenir à formuler un produit et qu’elles n’ont pas les moyens pour protéger cet avantage concurrentiel dans le temps, elles vont vite être devancées par celles qui ont plus d’argent et qui vont rapidement contourner les règles de la concurrence équitable».

En marge de ce forum, l’OMPIC a procédé à la signature de quatre conventions de partenariat. La première avec le Centre régional d’investissement (CRI) de la région Casablanca-Settat, la seconde avec le Technopark, la troisième avec l’Organisation professionnelle des comptables agréés (OPCA) et la quatrième avec la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM). Lesdites conventions ont pour objectif de mettre en œuvre divers programmes visant la promotion de la propriété industrielle et commerciale, l’accompagnement des entreprises dans l’utilisation des services dans les domaines de propriété industrielle et de création d’entreprises ainsi que le co-développement de services adaptés aux besoins des usagers.

Abdelaziz Babqiqi, Directeur général de l’OMPIC, a affirmé que «l’OMPIC s’assigne comme objectif de soutenir le développement de nos entreprises à travers les services qu’il offre en matière de protection et de valorisation des actifs immatériels. La priorité est également accordée dans ce sens au renforcement des actions d’accompagnement en faveur des jeunes entrepreneurs, et ce en vue d’atteindre une utilisation efficace des outils de la propriété industrielle, qui leur permettra de gagner en compétitivité et en croissance», notant qu’en 2021, l’OMPIC a délivré plus de 135.000 certificats négatifs.

Les organisateurs du forum ont également procédé au lancement de la caravane de la propriété intellectuelle au service de la créativité et de l’innovation, qui sillonnera les 12 régions du Maroc, pendant la période allant du 26 avril au 28 juin 2022. Celleci vise, selon Hicham Medroumi, président délégué de la FRDISI, à «cibler l’esprit créatif, inventif et novateur, faire connaître les outils de la propriété industrielle auprès du public et identifier les idées de projets innovants ainsi qu’accompagner les porteurs de projets et protéger les inventions, les innovations, les marques et les design». Cette rencontre a été clôturée par l’inauguration de l’espace de relation client de l’OMPIC. Ce dernier permettra d’offrir un cadre professionnel et efficient d’accès aux services de l’OMPIC ainsi qu’une assistance personnalisée pour l’utilisation des plateformes électroniques de l’Office, et ce en faveur de tous les utilisateurs du système de la propriété industrielle et commerciale.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 30 Juin 2022

Economie marocaine: net ralentissement de la croissance au premier trimestre 2022

Mardi 28 Juin 2022

Concentrations économiques non notifiées: nouvelle décision du Conseil de la concurrence

Mardi 28 Juin 2022

Ghita Mezzour: "le Maroc parmi les trois premiers acteurs de l’outsourcing en Afrique"

Mardi 28 Juin 2022

Transport routier : le gouvernement augmente de 40% la valeur du 4e soutien aux professionnels

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux