Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Nouvelles technologies: «La blockchain pourrait limiter la contrefaçon»

Nouvelles technologies: «La blockchain pourrait limiter la contrefaçon»
Lundi 08 Mars 2021 - Par admin

La valeur économique mondiale de la contrefaçon et du piratage pourrait atteindre 2.300 milliards de dollars d'ici l’année 2023.

Entretien avec Carmine Mandola, PDG du groupe Comperio.

 

Propos recueillis par B. Chaou

 

Finances News Hebdo : En quoi consiste concrètement votre produit/service appelé CQR code ?

Carmine Mandola : Avec ses fonctionnalités anti-contrefaçon, notre CQR code ne peut pas être copié. En effet, la protection contre la copie CQR est assurée par une technologie brevetée et appelée Optical Matrix Mold qu'aucun appareil photo, un scanner ou tout autre appareil ne peut récupérer ou traduire numériquement, car seule notre application dédiée est capable de lire la matrice optique. Les données sont ensuite protégées par le biais de la blockchain. Cela signifie qu'elles sont stockées dans de nombreux endroits à la fois, ou blocs, de manière dispersée, ce qui rend quasiment impossible toute manipulation par qui que ce soit. Autrement dit, le niveau de sécurité proposé via cette démarche est hautement élevé. Ainsi, la combinaison d'une étiquette physique, qui ne peut pas être copiée, avec de simples données numériques non manipulables, crée beaucoup de couches de sécurité.

 

F.N.H. : Quelle est la valeur ajoutée pour le consommateur ?

C. M. : Les consommateurs peuvent vérifier l'authenticité des produits qu’ils achètent via notre application Comperio, disponible pour Android et IOS. Cela est possible avec une simple activité de scannérisation des étiquettes CQR avec l'application Comperio, qui leur permet de vérifier l'authenticité du produit en temps réel et sur place.

 

F.N.H. : Quel est l’enjeu derrière l’implémentation d’une telle application ?

C. M. : Il faut savoir que la contrefaçon est aujourd’hui un problème d’ordre mondial. La valeur économique mondiale de la contrefaçon et du piratage pourrait atteindre, selon les estimations, 2.300 milliards de dollars d'ici l’année 2023. L’impact financier de la contrefaçon est de plus en plus large sur l'activité économique, concerne plusieurs secteurs et induit de grosses pertes fiscales, mais aussi financières qui pourraient atteindre 1.900 milliards de dollars.

Pris ensemble, les effets négatifs globaux de la contrefaçon et du piratage devraient faire perdre 4.200 milliards de dollars à l'économie mondiale d'ici 2023. Une application de blockchain, comme celle développée par Comperio, permet de réduire l’impact de la contrefaçon sur l’économie et d’assurer le suivi et l’analyse d’une panoplie de produits qui sont surveillés à partir d'un système appelé back-end. Elle permet aussi de protéger les consommateurs et répondre à leurs nouvelles exigences en termes de standard de qualité.

 

F.N.H. : Comment ce service pourrait-il lutter contre la contrefaçon ?

C. M. : Parce que la solution de l'étiquette CQR est impossible à reproduire et aide à protéger via l’authentification les produits de grande valeur et les articles facilement contrefaits tels que les produits pharmaceutiques, le luxe, les cosmétiques, l'électronique, les pièces automobiles, les produits pour bébés, les aliments et les boissons, les documents financiers, etc. Nous avons des applications différentes, comme par exemple les applications sur les objets physiques où les étiquettes CQR de Comperio peuvent être facilement appliquées à n’importe quel produit physique. Nous avons aussi celle qui concerne les documents et les certifications.

Tout comme les produits, ces derniers peuvent avoir un label CQR appliqué pour prouver leur authenticité. Cette solution simple peut empêcher une grande partie de la fraude généralisée qui passe inaperçue de nos jours. La solution pour authentifier les documents officiels et les certifications devient importante pour les organismes afin de protéger les clients, et ne nécessite rien d'autre qu'un appareil intelligent et l'application Comperio pour confirmer l'authenticité du document. Ce type de produit sert aussi au secteur du commerce électronique.

Du côté de Comperio, par exemple, nos labels CQR sécurisent un produit physique, prouvant sa légitimité afin qu'il puisse être vendu sur n'importe quelle plateforme. Lorsqu’une boutique de commerce électronique montre qu'elle a été associée à Comperio, les clients seraient plus aptes à faire confiance, et être sûrs de se faire livrer un produit authentique.

 

 

Blockchain Actualité Économique Technologie

Partage RÉSEAUX SOCIAUX