Les voitures électriques, le pétrole et la bataille pour la domination du marché

Les voitures électriques, le pétrole et la bataille pour la domination du marché

La scène énergétique mondiale est à la croisée des chemins. Alors que le monde fonctionne principalement grâce aux combustibles fossiles, le pétrole fournissant 33% de toute l'énergie produite sur la planète, son influence sur nos vies, sur les produits que nous consommons et sur la géopolitique pourrait bientôt toucher à sa fin. La raison en est le changement climatique.

 

 Par Simon-Peter Massabni, Senior Key Account Manager, MENA chez Exness

Après des années durant lesquelles les climatologues et les environnementalistes ont tiré la sonnette d'alarme sur l'avenir de notre planète, les gouvernements et les responsables politiques ont seulement récemment commencé à prendre des mesures.

Cela a permis de redistribuer la production d’énergie du pétrole et d'autres produits polluants vers des sources plus vertes et renouvelables telles que le solaire et l’éolien. L'essor de la voiture électrique a suivi.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une invention ou d'une technologie nouvelle, elle s'est imposée ces dernières années comme la prochaine étape en matière de transport - vert et durable.

 

L’or vert pour remplacer l’or noir

La voiture électrique est devenue un sujet de discussion très populaire, mais surtout, ses ventes ont explosé. En 2021, les ventes de VE (véhicules électriques) ont plus que doublé depuis 2019, atteignant 9% du marché au niveau mondial. Dans cette tendance, Elon Musk et son entreprise de voitures électriques Tesla ont joué un rôle déterminant.

Tesla a réussi à convaincre les consommateurs que les voitures électriques peuvent, en effet, remplacer les véhicules à moteur à combustion et, en plus, offrir un certain nombre d'avantages, comme l'efficacité énergétique et un besoin d'entretien moindre.

À mesure que le monde se tourne vers les véhicules électriques, Tesla est devenu l'un des actifs financiers les plus populaires à négocier sous forme de CFD boursier.

Cela est possible grâce à des courtiers multi-actifs en ligne comme Exness, qui offrent aux investisseurs la possibilité de négocier les CFD de leur choix sur diverses classes d'actifs telles que les actions, les cryptos, les indices, les métaux précieux et les devises.

Cependant, les efforts individuels de Tesla et d'autres constructeurs automobiles, qu'il s'agisse de constructeurs établis comme BMW ou de startups comme NIO, n'auraient probablement pas le même impact si les décideurs politiques ne s'étaient pas engagés à atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050, en particulier en Occident.

Plus précisément, l'UE, les États-Unis et le Royaume-Uni ont tous signé des engagements et des initiatives visant à garantir que, dans les décennies à venir, ils réduiront considérablement leurs émissions de carbone.

De même, les gouvernements du monde entier ont mis en place des mesures pour garantir l'adoption des voitures électriques. Il s'agit notamment d'incitations financières pour les propriétaires de voitures, de la mise en place et de l'extension de l'infrastructure de recharge, ainsi que de l'obligation pour les constructeurs automobiles de vendre un pourcentage élevé de véhicules électriques au cours de la prochaine décennie.

 

La Norvège, un modèle de transition énergétique

Alors que les gouvernements n'ont commencé que récemment à s'orienter vers des technologies et des alternatives plus vertes, la Norvège est incontestablement à la pointe des énergies renouvelables et de l'adoption des VE (véhicules électriques) depuis environ 30 ans. Le pays scandinave produit déjà 98% de ses besoins en électricité grâce à des méthodes renouvelables, principalement l'hydroélectricité, et on estime que l'adoption des VE atteindra 80% en 2022. Il est intéressant de noter que 9 voitures sur 10 vendues en Norvège sont alimentées par des batteries.

Pour atteindre ce niveau, le gouvernement norvégien, depuis le début des années 1990, a mis en place un certain nombre d'incitations, comme des réductions et des exonérations fiscales, mais aussi le développement d'une vaste et solide infrastructure de stations de recharge rapide. Aujourd'hui, nombreux sont les gouvernements qui suivent les traces de la Norvège, principalement pour atteindre leur engagement de zéro émission nette d'ici 2050. 

Le gouvernement chinois, dans le but de se positionner comme un leader technologique et de réduire la forte pollution dans les zones urbaines, a mis en place un mandat pour que tous les constructeurs automobiles vendent au moins 40% de véhicules électriques d'ici 2030.

De même, le gouvernement américain travaille au financement de l'industrie nationale des véhicules électriques en mettant en place son infrastructure de recharge et en offrant des incitations fiscales aux acheteurs. L'Europe travaille sur une voie similaire avec la proposition d'éliminer progressivement les véhicules à combustion à partir de 2035.

 

Le pétrole est-il en déclin ?

Avec plus de 66% des produits pétroliers utilisés pour le transport et près de la moitié pour le transport routier, l'essor de la voiture électrique et l'évolution des tendances dans le secteur de l'automobile et du transport constituent une menace pour le règne du pétrole.

Pourtant, son pouvoir et sa domination se maintiennent, l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) s'efforçant de préserver ses intérêts en maintenant la force du baril et son prix.

Cela donne un avantage aux pays producteurs de pétrole. Ils sont toujours en mesure d'influencer les décisions avec l'offre de pétrole et la hausse des prix. L'or noir, après tout, est la matière première la plus négociée et l'un des actifs les plus échangés au monde.

Le pouvoir sur les décisions relatives à l'approvisionnement en pétrole ainsi que les changements dans le paysage géopolitique des pays producteurs d'énergie, comme la Russie, peuvent avoir un impact substantiel sur l'ensemble de la scène macroéconomique, y compris les marchés financiers.

En tant que tel, les traders ne tourneront pas le dos à l’or noir, pour l'instant. Le pétrole est un autre actif disponible pour le trading en ligne en tant que CFD, avec des courtiers réputés tels qu'Exness; et avec la possibilité d'ouvrir des positions longues et courtes, les traders d'Exness peuvent profiter des directions et des tendances qu'ils pensent que la matière première pourrait suivre.

 

Vers un avenir plus durable

Étant donné la dépendance importante des budgets et des économies de l'OPEP vis-à-vis du pétrole et l'évolution indéniable vers les sources renouvelables et l'indépendance énergétique, certains pays ont déjà commencé à repenser leurs stratégies. L'Arabie saoudite en est un bon exemple : elle cherche actuellement à devenir un hub régional et à diversifier son économie en dehors du pétrole.

Selon Reuters, le pays producteur de pétrole a déjà accordé des licences à 44 entreprises internationales pour qu'elles ouvrent leurs bureaux régionaux à Riyad. Cette initiative permettrait d'injecter 18 milliards de dollars dans l'économie et de créer 30 000 emplois d'ici à la fin de la décennie. Il convient de mentionner que l'Arabie saoudite entend accorder 480 licences supplémentaires d'ici à 2030.

Le premier exportateur mondial de pétrole suit les traces de la Norvège, troisième exportateur mondial de gaz, et prévoit d'alimenter le pays avec 50% d'énergies renouvelables d'ici à 2030. Cette décision témoigne de la gravité du changement qui se profile à l'horizon.

Malgré la menace que le greenwashing fait peser sur le développement d'un avenir plus vert et au-delà de l'importance du changement de la dynamique du pouvoir dans le secteur énergétique global, il convient de s'interroger sur l'importance d'une telle évolution pour l'avenir du monde et de l'humanité.

Cette évolution a favorisé l'émergence d'une nouvelle tendance, celle de l'investissement ESG (environnemental, social et de gouvernance) et de l'investisseur éthique. La question qui se pose est la suivante : cette nouvelle tendance pourrait-elle ouvrir un nouveau chapitre sur les marchés, un chapitre dans lequel on n'envisage pas seulement les bénéfices mais aussi un avenir plus brillant, plus sain et plus durable ?

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 30 Octobre 2022

Voitures électriques: en attendant un hypothétique décollage

Mercredi 14 Septembre 2022

L’usine Renault de Tanger produira en 2023 un modèle électrique

Vendredi 12 Aout 2022

Gaz naturel au Maroc: SDX Energy annonce le début des opérations de forage dans la région du Gharb

Jeudi 28 Juillet 2022

Shell, TotalEnergies: la flambée des prix propulse les bénéfices des pétroliers

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux