FONZID I: deux nouveaux projets inaugurés à Casablanca

FONZID I: deux nouveaux projets inaugurés à Casablanca

Il s’agit du centre multiservice Izdihar et d’une unité de valorisation des déchets plastiques, dont la création s’inscrit dans le cadre de la requalification de la zone industrielle de Sidi Bernoussi.

Les promoteurs du parc industriel Ahl Loughlam ont profité de l’occasion pour promouvoir leur zone industrielle qui a du mal à trouver des locataires.

 

Par A. Diouf

Mieux vaut tard que jamais ! Les deux derniers projets, financés dans le cadre du Fonzid I(1) (Fonds des zones industrielles durables 1ère version), et dont les travaux ont été finis tardivement, ont été finalement inaugurés, vendredi dernier, à Casablanca(2). L’évènement a eu lieu sous la présidence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, accompagné de la Directrice générale de l’Agence Millennium Challenge Account- Morocco (MCAMorocco), Malika Laasri, et de la directrice résidente du Millennium Challenge Corporation (MCC) au Maroc, Carrie Monahan.

Il s’agit précisément du centre multiservice Izdihar et d’une unité de valorisation des déchets plastiques, dont la création s’inscrit dans le cadre de la requalification de la zone industrielle de Sidi Bernoussi. Les travaux réalisés au titre du premier projet, initié par l’association Izdihar des opérateurs économiques des zones industrielles de Sidi Bernoussi, ont porté sur  la construction, l’aménagement et l’équipement d’un bâtiment multiservice sur une superficie de 1.025 m², avec une surface totale plancher construite de 2.758 m².

Grâce à un investissement de 23 millions de DH, dont un apport du Fonzid I de 17,4 millions de DH, ce centre offre plusieurs services aux entreprises et aux employés de la zone industrielle, à savoir un centre de formation pour l’alphabétisation et la professionnalisation des femmes, un guichet unique, des salles de formation, de co-working et de réunion, une salle de médecine de travail, un restaurant et un guichet automatique bancaire. Le centre a été aussi doté de tous les équipements nécessaires à ces services, ainsi que de 2 mini-voitures électriques pour les besoins d’animation de la zone.

L’économie circulaire y prend aussi ses marques

S’agissant du second projet, qui a consisté en l’extension du centre de tri Tatmine avec la mise en place d’une unité de recyclage et de valorisation de déchets plastiques, il est porté par «Moroccan Recyling Platforms», Groupement d’intérêt économique (GIE) constitué par l’association Tatmine et la société «African Tiger», en partenariat avec l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Il a nécessité un investissement de 13,5 millions de DH, dont une subvention du Fonzid I de 9,1 millions de DH, qui a permis l’achat d’équipements de broyage/tamisage et d’outils industriels de nettoyage/ séchage/granulation, ainsi que d’équipements pour l’extrusion des films plastiques et la fabrication de sacs (soudage des sacs et impression quadrichromie).

Outre l’installation d’une mini-station de traitement des eaux usées et la mise en place d’une composante «R&D» pour explorer d’autres solutions de valorisation des déchets des industriels de la zone, le soutien du Fonzid I a également couvert l’organisation de la collecte des déchets. Cela consiste en l’élaboration d’une économie circulaire, l’embauche et l’accompagnement de 60 éboueurs opérant dans la zone, selon une démarche de formalisation et professionnalisation, et la fourniture de matériels et d’outillages, à savoir un camion de collecte, des triporteurs électriques et des équipements de sécurité et de manutention (EPI, transpalette, chariot).

A signaler également qu’au titre de l’assistance technique, le Fonzid I a accompagné les porteurs des deux projets dans le renforcement et la pérennisation de leur modèle de gouvernance, la facilitation de la gestion et l’entretien des deux centres, à travers l’élaboration et l’affinement des business models et des contrats de service, et la mise à disposition de plateformes GMAO (Gestion de la maintenance assistée par ordinateur) et de certains outils de gestion. L’accompagnement du Fonzid I a aussi porté sur la promotion de partenariats avec les acteurs institutionnels pour servir au mieux les industriels de la zone.

C’est dans ce cadre que deux accords de partenariat liant le GIE «Moroccan Recyling Platforms», d’une part, et respectivement l’association Izdihar et la fondation MAScIR (Moroccan Foundation for Advanced Science Innovation and Research), d’autre part, ont été signés en marge de la cérémonie d’inauguration. Le premier accord de partenariat vise à favoriser le développement durable de la zone industrielle de Sidi Bernoussi via l’accompagnement des industriels sur des thématiques d’ordre environnemental et social. Il s’agit de la promotion de la protection de l’environnement et de la responsabilité sociétale des industriels, la mise en place d’un service attractif et efficace de collecte des déchets industriels non dangereux, et la sensibilisation et la formation des ressources humaines en matière de gestion et de valorisation des déchets de plus de 450 entreprises. Le second accord a pour principal objectif de mener des projets de R&D répondant aux besoins spécifiques et pertinents du GIE. Pour commencer, trois thématiques de R&D sont retenues  : la réalisation d’une étude cartographique des déchets produits dans la zone industrielle, les traitements des déchets plastiques  pour la production de produits de haute valeur ajoutée et la valorisation des déchets non recyclables en diesel et gaz.

 

Le parc industriel Ahl Loughlam cherche locataires
La cérémonie d’inauguration a été aussi l’occasion de promouvoir le nouveau parc industriel Ahl Loughlam, dont la création a également bénéficié de l’appui du Fonzid I. Porté par la région Casabanca-Settat, via la Société de développement régional (SDR) «CasablancaSettat développement», ce parc dédié aux industries du cuir, vise à créer un écosystème dynamique favorable à la croissance des entreprises dans ce secteur. Initié en partenariat avec la Fédération des industries du cuir (Fedic) et Chaâbi Capital Investissement, ce parc, qui a mobilisé un investissement de 152 millions de DH, dont un apport de 57 millions de DH du Fonzid I, propose 40 lots industriels d’une superficie variant entre 580 m2 et 1.000 m2 chacun et 50 bâtiments industriels de 500 m2 à 900 m2. Ses promoteurs sont actuellement à la recherche active de locataires.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 29 Mai 2024

Marrakech : ouverture du GITEX AFRICA 2024

Mardi 28 Mai 2024

MGE 2024 : immersion dans le premier salon de gaming au Maroc

Mardi 28 Mai 2024

Benali détaille l'avancement du projet de gazoduc Maroc-Nigéria

Mardi 28 Mai 2024

Enseignement supérieur: la BAD approuve un financement de 120 millions d'euros au Maroc

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux