Filière phœnicole: 7,5 milliards de DH mobilisés dans le cadre de Génération Green

Filière phœnicole: 7,5 milliards de DH mobilisés dans le cadre de Génération Green

5 millions de palmiers-dattiers seront installés à l’horizon 2030.

Promotion du label Maroc pour faire face à la concurrence étrangère.

 

Par C. Jaidani

La filière phœnicole a bénéficié d’un grand intérêt dans le cadre du Plan Maroc Vert, qui lui a donné une nouvelle impulsion à travers l’augmentation de la production, la valorisation et la promotion des produits ainsi que l’organisation du secteur. En dépit de ces efforts, le Maroc demeure dépendant de l’étranger pour satisfaire ses besoins. La filière est toujours impactée par de nombreuses entraves qui limitent son développement, comme la sécheresse, les maladies, dont notamment El Bayoud, et la présence d’un mode production et d’un circuit de distribution traditionnels.

Le prochain Salon international de dattes au Maroc, organisé à Erfoud, du 3 au 8 octobre 2023, sera l’occasion de faire le bilan des réalisations, de mettre en avant les dernières technologies et innovations et de débattre dans le cadre de conférences des problématiques que connaît le secteur. Placé sous le thème de «Génération Green : de nouveaux horizons pour le développement du palmier-dattier et la durabilité des oasis», l’événement veut montrer l’intérêt grandiose que porte la stratégie sectorielle à l’activité.

Pour la période 2021-2030, le contrat-programme prévoit de mobiliser 7,5 milliards de DH et la plantation de 5 millions de palmiers-dattiers, dont 3 millions au niveau des palmeraies traditionnelles et 2 millions dans les zones d’extension des plantations modernes. Il faut dire aussi que la phœniculture contribue à hauteur de 60% dans la formation de revenu pour 2 millions de personnes dans les zones oasiennes.

Pour les organisateurs, il s’agit également de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et des coopératives entrepreneuriales, d’améliorer la production, les taux de conditionnement et de transformation, de moderniser les circuits de distribution, de commercialisation et de promouvoir les exportations. Cette édition sera l’occasion de mettre en lumière l’importance de la filière dans l’économie des zones oasiennes, les enjeux liés à la durabilité de ces territoires, ainsi que les perspectives de développement à l’horizon 2030 dans le cadre du nouveau contratprogramme, dans un contexte de changement climatique.

«A travers le nouveau contratprogramme, les objectifs sont revus à la hausse. Nous voulons mettre en valeur la production locale qui dispose de variétés très diversifiées, dont certaines sont inexistantes dans d’autres pays. Chaque région a des variétés qui lui sont propres. Il faut capitaliser sur cet élément pour faire valoir le made in Morocco. Nous avons tous les ingrédients nécessaires pour faire face à la concurrence étrangère», souligne Mohamed Belahcen, membre de la Fédération interprofessionnelle marocaine des dattes (Fimadattes). 

 

Le Maroc 7ème producteur mondial
La filière dattière est la principale activité des régions oasiennes du Maroc. Outre son intérêt économique en matière de création d’emplois et de valeur ajoutée, elle a un rôle crucial au niveau de la préservation de l’environnement dans une zone très vulnérable. Avec un volume de 170.000 tonnes en moyenne par an, le Maroc est le 7ème producteur mondial. Regroupant 4,8 millions de palmiersdattiers sur une superficie de 50.000 hectares, les exploitations sont situées le long des vallées de Draa et de Oued Ziz. Les infrastructures de production comptent 48 unités de conditionnement et de stockage des dattes, d’une capacité de traitement de plus de 25.000 tonnes et de stockage de 5.575 tonnes. Il existe une prédominance de Khalts (variétés non identifiées), mais on distingue la présence de variétés dites nobles comme Mejhoul, Boufeggous, Bouzekri, Jihel et Aziza.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 21 Juin 2024

Hajj 1445 : le ministère des Habous rassure sur la situation des pèlerins marocains

Vendredi 21 Juin 2024

Immobilier : un secteur en pleine phase de redynamisation

Vendredi 21 Juin 2024

Maroc. L'inflation à 0,4% en mai

Jeudi 20 Juin 2024

Aéroports du Maroc : plus de 12,3 millions de passagers à fin mai 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux