Digitalisation: la fin des professions comptables ?

Digitalisation: la fin des professions comptables ?

L’une des donnes fondamentales qui a accéléré le processus de digitalisation de la profession d’expert-comptable, est sans doute le virage numérique opéré dès 2009 par la Direction générale des impôts.

L’outil digital permettrait à l’expert-comptable de maintenir une relation privilégiée avec ses clients et de jouer pleinement son rôle de conseiller fiscal, social, juridique et comptable.

 

Par M. Diao

Rares sont les métiers qui ont résisté au charme, si ce n’est aux multiples atouts de la digitalisation. Pour bon nombre de secteurs, la Covid-19 a été un puissant accélérateur de la transformation numérique, considérée comme un passage obligé à l’heure où les citoyens et les structures publiques ou privées sont de plus en plus connectées. La puissante vague de la digitalisation qui continue de déferler n’a pas été sans conséquence sur la profession comptable. En clair, l’outil digital a facilité la vie de beaucoup d’experts-comptables qui, désormais, peuvent mettre l’accent sur des tâches de grande valeur ajoutée pour l’entreprise accompagnée.

 

La DGI a ouvert la voie

Au Maroc, l’autre donne fondamentale qui a accéléré le processus de digitalisation de la profession d’expert-comptable, est sans doute le virage numérique opéré dès 2009 par la Direction générale des impôts (DGI), un partenaire de choix des «hommes des chiffres». Il convient de rappeler que la DGI a lancé dès 2009 les services digitaux liés à la déclaration, au paiement et aux services fournis au contribuable. Aujourd’hui, l’essentiel des déclarations sous crites par les contribuables (personnes physiques et personnes morales) et des paiements sont effectués via le canal digital. Plus de 90% des recettes fiscales sont collectées par télépaiement. Il en est de même pour les procédures métiers, dont la plus grosse partie est dématérialisée. En 2021, plus de 18 millions d’actes de télépaiement et de télédéclaration ont été enregistrés par la DGI. Ce qui représente une progression de 32% par rapport à 2020.

D’ailleurs, du côté de la DGI qui ambitionne d’atteindre 100% de recettes fiscales collectées par télépaiement d’ici 2 ans, on fait savoir que les contribuables adhèrent pleinement au choix stratégique de la dématérialisation fait il y a plus de 13 ans. C’est dans ce contexte qu’Unifiedpost, multinationale spécialisée dans le développement de solutions digitales, a organisé récemment une rencontre autour du thème  : «La digitalisation  : La fin des professions comptables  ?».

L’intervention de Amine Baakili, président du Conseil national de l’Ordre des experts-comptables, a été rassurante pour les professionnels des chiffres. «Je vous rassure. Notre profession ne va pas disparaître. Toujours est-il que la digitalisation est un impératif. Les efforts en la matière doivent être multipliés par les confrères», suggère-t-il. Il ressort de l’événement que les innovations numériques offrent de nombreuses opportunités à la profession comptable et à la DGI. Cette dernière dispose d’un nombre impressionnant de données, lesquelles doivent être exploitées via l’intelligence artificielle et la big data par exemple. Tom Van Acker, Directeur général d’Unifiedpost, est formel.

Les documents restent indéniablement des éléments indispensables et sont au cœur de la digitalisation. D’où la nécessité d’accélérer la mise en place des mécanismes allant dans le sens de l’instauration des factures électroniques. En clair, de nos jours, la digitalisation revêt un enjeu majeur pour le métier d’expertcomptable,  contraint de se positionner comme un conseiller privilégié de l’entreprise. Le digital donne l’opportunité aux acteurs de la profession d’avoir accès à un environnement de plus en plus dématérialisé et de répondre à l’évolution des besoins des clients. Et ce, en termes d’accessibilité, de réactivité et de simplicité. Au final, l’outil digital permet à l’expert-comptable de maintenir une relation privilégiée avec ses clients et de jouer pleinement son rôle de conseiller fiscal, social, juridique et comptable.

 

Ce que propose Banqup
Un partenariat a été signé entre l’Ordre des experts-comptables et Unifiedpost. Le groupe international demeure convaincu que les professionnels du chiffre doivent rester au cœur des flux des documents et des paiements. L’objectif du nouvel accord de partenariat est de mettre en place une plateforme collaborative, dénommée Banqup, qui facilite le processus d’administration financière de l’entreprise, avec à la clef la digitalisation des échanges avec le comptable. Cette solution maintient le rôle du comptable en tant que garant des flux documentaires et s’engage à sécuriser toutes les données de l’entreprise, le tout en s’intégrant facilement aux différents logiciels comptables. Banqup répond ainsi aux normes du secteur et assure le respect de la règlementation en matière de confidentialité et de sécurité.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 22 Mai 2024

HPS ouvre un nouveau bureau en Inde

Mardi 21 Mai 2024

Inclusion financière: le ministère de l’industrie et du commerce signe un accord avec Visa et Al Barid Bank

Mardi 21 Mai 2024

Code des douanes et impôts indirects à l'agenda du prochain Conseil de gouvernement

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux