Cultures printanières: la situation se présente sous de bons auspices

Cultures printanières: la situation se présente sous de bons auspices

Les filières concernées devraient profiter des conditions climatiques favorables.

Les retenues des barrages en légère hausse, mais en deçà des niveaux de l’année dernière.

 

Par C. Jaidani

La campagne agricole a bénéficié de conditions climatiques très favorables au cours du mois de mars. Le cumul pluviométrique moyen national durant ce mois a atteint 60 mm, soit une hausse de 46% par rapport à la moyenne des 30 dernières années (41 mm) et de 52% par rapport à la campagne précédente (39 mm). L’apport en eau a permis un redressement de la situation qui a frôlé la catastrophe dans plusieurs régions agricoles.

Le couvert végétal en bénéficie amplement, permettant aux éleveurs qui s’adonnent aux activités pastorales d’être soulagés après que l’aliment de bétail a atteint des prix record. Par rapport aux cultures d’automne touchées par la sécheresse, les agriculteurs travaillent pour rattraper et sauver ce qui peut l’être. Dans le bour favorable, plus de 60% des exploitations présentent un niveau assez rassurant.

Le ministère de l’Agriculture a noté avec satisfaction cette amélioration, estimant que l’arboriculture fruitière et les cultures de printemps, à savoir les légumineuses et principalement les pois chiches, les oléagineux et notamment le tournesol, les cultures maraichères et le maïs se présentent sous de bons auspices. La superficie prévisionnelle des grandes cultures de printemps (maïs, pois chiche, tournesol et haricot sec) devrait totaliser 320.000 ha si les conditions favorables se poursuivent.

«Les pluies de mars ont été bien réparties dans l’espace et dans le temps. Elles ont eu un effet bénéfique pour les exploitants. Les cultures semi-tardives, printanières et l’arboriculture devraient leur permettre de combler quelque peu le manque à gagner dû aux cultures céréalières d’automne fortement impactées par la sècheresse», souligne-t-on auprès de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader). Les cultures maraîchères de printemps devraient elles aussi profiter amplement des dernières pluies, notamment dans les zones irriguées.

Le département de l’Agriculture estime que la superficie programmée s’élève à 80.000 ha et la production prévisionnelle de ces cultures devrait couvrir les besoins de consommation du marché local pendant la période estivale. Pour accompagner la saison, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a annoncé la mise en place d’une ligne de crédit conséquente, dédiée aux cultures de printemps «alfilaha arabiaa» pour le financement de cette saison. Dans les zones défavorisées où les cultures céréalières sont assurées, la MAMDA a terminé les expertises de terrain, et le remboursement des parcelles sinistrées a commencé la première semaine du mois d’avril.

«L’apport en eau est bénéfique pour toutes les activités agricoles. Il permet aussi d’alimenter la nappe phréatique et de soutenir les réserves des barrages. Le plus important est que les agriculteurs retrouvent une certaine sérénité. Le monde rural a été secoué ces derniers temps par de grandes incertitudes qui ont perturbé les marchés. Force est de constater que malgré les assurances du ministère de l’Agriculture, la campagne sera dans les meilleurs des cas nettement en deçà de la moyenne», souligne Abderrahim Mouhajir, ingénieur agronome.

Le plus important est que les pluies printanières ont été salvatrices pour des régions durement touchées par la sécheresse, à l’image de Souss, El Haouz ou Doukkala. Cet apport devrait leur donner une nouvelle impulsion. S’agissant des réserves des barrages, les retenues ont enregistré une légère hausse. Au 2 avril 2022, elles ont atteint 5,38 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 33,4%. Mais elles sont nettement inférieures au stock de l’année dernière. A la même période, le taux de remplissage était de près de 51%. Il faut donc attendre la fonte des neiges pour voir les réserves augmenter.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 27 Juin 2022

Immigration illégale: "le Maroc est un partenaire stratégique qui se bat contre les mafias internationales"

Lundi 27 Juin 2022

Conseil de gouvernement: la promotion immobilière au menu de la prochaine réunion

Lundi 27 Juin 2022

Caravane Orange Corners / Fès-Meknès: 15 start-up sélectionnées

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux