Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Crise du coronavirus : la reprise économique mondiale en péril

La crise du coronavirus met en péril la reprise économique mondiale
Lundi 24 Fevrier 2020 - Par Finances News

Le FMI a déjà abaissé de 0,4 point sa prévision de croissance pour la Chine en 2020, à 5,6%

 

L'épidémie de pneumonie virale s'est accélérée lundi à travers le globe, avec des bilans en forte hausse de la Corée du Sud à l'Iran et une dégringolade des marchés financiers inquiets pour l'économie mondiale.

Deux mois après l'apparition du nouveau coronavirus dans le centre de la Chine, quatre pays ont annoncé de premiers cas de contamination: Afghanistan, Bahrein, Koweit et Irak.

Mais la Corée du Sud et l'Iran se retrouvent en première ligne, avec respectivement le plus grand nombre de cas de contamination et de décès en dehors de la Chine.

Moins d'une semaine après la détection du nouveau coronavirus, Téhéran a annoncé quatre nouveaux décès, portant à 12 le nombre de victimes de l'épidémie en République islamique.

Inquiets de la contagion en Iran, l'Arménie, la Turquie, la Jordanie, le Pakistan, l'Irak et l'Afghanistan ont fermé leur frontière ou restreint les échanges avec ce pays. Au moins 200 personnes ont été mises en quarantaine au Pakistan, à la frontière iranienne.

Au total, plus d'une trentaine de pays sont désormais touchés, avec un bilan qui dépasse largement les 30 morts hors de Chine.

En Europe, l'Italie, qui compte désormais cinq morts, est devenue le premier pays du continent à imposer des mesures de quarantaine dans une dizaine de communes du nord de la péninsule.

Le célèbre Carnaval de Venise, qui devait se terminer mardi, a été annulé dès dimanche.

Très loin de là, un avion de la compagnie italienne Alitalia a été bloqué à son atterrissage à l'île Maurice. Les passagers ont été autorisés à débarquer, à l'exception d'une soixantaine de personnes originaires de Lombardie et Vénétie, les régions les plus touchées.

 

Les places boursières décrochent

L'accélération mondiale des contaminations a fait décrocher les marchés boursiers, particulièrement en Europe où, les bourses de Milan, Paris et Francfort chutaient de plus de 3% dans la matinée.

La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a averti que la crise «pourrait mettre en péril la reprise» mondiale, lors d'une réunion ministérielle du G20 en Arabie Saoudite.

Le FMI a déjà abaissé de 0,4 point sa prévision de croissance pour la Chine en 2020, à 5,6%. La Chine étant la deuxième économie mondiale, ce repli devrait coûter 0,1 point de croissance au PIB planétaire.

Alors que l'économie du pays reste largement paralysée, seules 30% environ des PME ont repris une activité normale, a indiqué un haut responsable du ministère de l'Industrie.

 

Avec AFP
 

 

Economie FMI

Partage RÉSEAUX SOCIAUX