Campagne agricole : le PLF 2022 prévoit de nouvelles dispositions pour le secteur

Campagne agricole : le PLF 2022 prévoit de nouvelles dispositions pour le secteur

La dotation allouée à l’investissement agricole est en hausse de 7%.

Les intrants sont assez suffisants pour couvrir les besoins.

 

Par C. J

Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture, du Développement rural, des Eaux et Forêts et des Pêches maritimes, a donné le coup d’envoi de la campagne agricole 2021/2022. Un léger retard a été constaté pour cet évènement dû à la nomination du nouveau gouvernement et aussi au retard des pluies. Ce démarrage s’inscrit dans un contexte difficile, à cause du spectre de la sécheresse qui plane sérieusement sur le secteur.

Conséquence  : le moral des agriculteurs est en berne en attendant des jours meilleurs. En dépit d’un environnement contraignant, le gouvernement continue d’accorder plus de priorité à l’agriculture nationale. Le budget alloué pour le département s’inscrit en hausse, et ce afin d’accompagner la mise en œuvre de la stratégie agricole «Generation Green».

Dans le cadre des discussions du budget du PLF 2022 à la Chambre des représentants, Sadiki a affirmé  que «la dotation allouée à l’investissement agricole culmine à près de 15,5 milliards de DH, soit une progression de 7%».

Le ministre a indiqué que ce budget est ventilé entre 11,034 milliards de DH dédiés aux secteurs agricoles, 2,69 milliards de DH pour le développement rural, 1,54 milliard de DH pour les eaux et forêts et 221 millions de DH pour la pêche maritime.

Dans le détail, le budget destiné aux secteurs agricoles est réparti entre 4,4 milliards de DH pour le développement de l’irrigation et la réhabilitation des zones irriguées, 5,5 milliards de DH pour l’amélioration des chaînes de production, 640 millions de DH pour la sécurité sanitaire et 346 millions de DH pour la formation et la recherche. Au niveau du développement rural, 2,15 milliards de DH seront mobilisés pour réduire les disparités régionales et sociales et 539 millions de DH pour le désenclavement des zones montagneuses.

Parmi les mesures phares annoncées dans le cadre de l’accompagnement de la saison agricole 2021/2022, figure notamment la mobilisation de 1,6 million de quintaux de semences certifiées de céréales qui seront commercialisées à des prix subventionnés. Pour les engrais, ils sont de l’ordre de 490.000 tonnes de produits de fond.

En matière d’irrigation,  il y a la poursuite du Programme national d'économie d'eau d’irrigation (PNEEI) à travers l’équipement de 45.000 ha d’exploitations agricoles en système d'irrigation localisée et l’achèvement de la modernisation des réseaux d'irrigation collectifs sur une superficie de 107.000 ha, et sa poursuite sur une superficie de 48.000 ha. En termes d’assurance agricole, extension de la couverture multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses et les cultures oléagineuses sur une superficie de  1,2  million d’ha contre 1 million d’ha lors de la campagne précédente, en plus de la poursuite du programme d’assurance multirisques pour les arbres fruitiers pour assurer près de 50.000 ha.

Il est prévu la poursuite de l’encouragement de l’investissement dans le secteur  agricole à travers l’octroi des incitations dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA). Le montant des subventions prévisionnel pour 2022 est de près de 4,49  milliards de dirhams, pour un investissement global de 9,2 milliards de dirhams. 

 

Des dispositions fiscales au profit du photovoltaïque
L’utilisation des plaques solaires de type photovoltaïque dans l’agriculture commence à séduire plusieurs exploitants. Ils sont utilisés dans le pompage d’eau et pour les besoins domestiques. La quasi-totalité de ces outils est importée et taxée. Du coup, leur coût n’est pas compétitif. Avec la nouvelle mesure du PLF 2022, prévoyant l’exonération des produits et matières entrant dans leur fabrication par des entreprises marocaines, de la TVA avec un droit de déduction de 10% à partir de l’année prochaine (les cellules, photovoltaïques, les verres solaires, les cornières des panneaux en plastique), ces outils devraient être plus accessibles. Cette initiative a reçu un accueil mitigé auprès des opérateurs du secteur, qui auparavant avaient sollicité une exonération totale aussi bien en interne qu’en externe.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 29 Novembre 2021

Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien: le Roi adresse un message au président du Comité des Nations Unies

Lundi 29 Novembre 2021

Crise sanitaire et santé mentale : pour une meilleure réduction des risques

Dimanche 28 Novembre 2021

Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

Vendredi 26 Novembre 2021

Ligne T3 du Tramway de Casablanca: fermeture du Bd Mohammed VI dès ce vendredi

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux