AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs

AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs

Les sites permettent de hisser le niveau des unités de transformation.

Ils sont divisés en pôles pour soutenir les différentes filières.

 

Par C. Jaidani

 

Pour accompagner les activités de transformation agricole, le Plan Maroc Vert (PMV) a lancé un vaste programme de création d’agropoles dans les régions agricoles les plus florissantes (Fès-Meknès, Berkane, Béni Mellal, Agadir, El Haouz et El Gharb). Il s’agit de plateformes proposant sur le même lieu toutes les conditions nécessaires pour créer, développer et implanter les projets agroalimentaires.

Ces plateformes proposent plusieurs incitations aux investisseurs, notamment des terrains équipés selon les normes industrielles, bien desservis par les voies de communication et à des prix défiant toute concurrence. D’autres services mutualisés sont offerts à l’ensemble des entreprises, comme l’accès à Internet très haut débit ou encore des salles de conférences.

Pour les petites entreprises et les start-up, ces sites regroupent des bureaux et des unités de production modulables. Les agropoles sont réparties en trois zones dédiées à l’agroalimentaire, la logistique et les activités de support. Trois de ces sites (Berkane, FèsMeknès et Agadir) sont développés et aménagés par MedZ, leader national en matière d’aménagement et de gestion des parcs d’activités. Les agropoles sont venues répondre aux demandes exprimées par les professionnels.

Conçues selon les meilleures normes en vigueur à l’international, elles proposent une offre agricole moderne, performante et conforme aux besoins du marché. Cette stratégie a permis d’ériger des zones industrielles spécialisées, qui ont pour mission de renforcer la transformation et la commercialisation des produits agricoles. Ces agropoles présentent aussi des atouts pour les exploitants agricoles, qui peuvent écouler leurs produits à bons prix, sans parcourir de longues distances et sans être à la merci des intermédiaires. Elles assurent également la valorisation des productions agricoles aussi importantes et diversifiées de la région concernée dans un objectif de création d’investissement, d’emploi et de valeur ajoutée.

Les sites sont répartis en pôles pour soutenir les filières agro-industrielles comme les agrumes, l’oléiculture, les viandes, la biscuiterie, chocolaterie, confiserie, pates et couscous. Face au succès de ces plateformes, il est prévu de lancer de nouvelles tranches afin de répondre aux besoins des investisseurs. Ils offrent également tous les services et annexes nécessaires pour les accompagner, notamment un bâtiment d’accueil, un guichet unique, un bureau de poste, des banques et des commerces.

Dans certaines agropoles comme celle de Meknès, il existe même un pôle R&D. Ce pavillon, réalisé par le département de l’Agriculture et baptisé «Qualipôle alimentation», regroupe les principales fonctions de support du secteur, notamment les services de contrôle sanitaire (ONSSA), les laboratoires de recherche (INRA) et le service de contrôle des exportations EACCE. Il a également été mis en place une plateforme de produits de terroir.

Réalisée par l’Agence de développement agricole (ADA), cette zone est dédiée exclusivement au regroupement et à la commercialisation des produits de terroir de la région concernée. On note également la montée en puissance du cluster industrie agroalimentaire (IAA). Il s’agit d’une association qui ambitionne de fédérer les acteurs régionaux de la filière agroindustrielle autour de thématiques de l’innovation dans les filières agricoles et agro-industrielles phares.

Dans l’agropole de Meknès, le pôle olivier est déjà opérationnel. Il s’agit d’un pôle de compétence et d’innovation pour le transfert de technologie ainsi que pour la promotion et le développement de la filière oléicole régionale et nationale.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 17 Juillet 2024

Projets routiers: une moyenne annuelle d’environ 18 milliards de dirhams d'investissements

Mercredi 17 Juillet 2024

Zone euro : l'inflation en baisse à 2,5% en juin

Mardi 16 Juillet 2024

HCP : seulement 9,8% des ménages prévoient d'épargner en 2024

Mardi 16 Juillet 2024

Programme de soutien aux clusters : appel à projets du MIC pour 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux