Culture & Société

Tous les articles

Présentation : «Brises et vents, Marocaines engagées»

Présentation : «Brises et vents, Marocaines engagées»

Le livre «Brises et vents, Marocaines engagées» de Fawzia Talout Meknassi a été présenté, jeudi à Rabat, lors d'une rencontre organisée à l’espace national de la mémoire historique de la résistance et de la libération.

 

Dans l'avant-propos de son livre, l’écrivaine a aussi précisé que son choix «peut paraître subjectif, ce que je ne conteste nullement, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une sélection faite par conviction».

 

Au début de ce livre de 175 pages, paru aux éditions Marsam, l’auteure retrace les différentes étapes de l’histoire du mouvement féminin marocain de «Akhawat Assafa» (1934) à ce jour, avant de brosser les portraits de 30 femmes militantes, dont feue Son Altesse la Princesse Lalla Fatima Zahra El Azizia, Lalla Aicha Belarbi Alaoui Terrab, Cheikha Fatma Al Fassi, Zineb Abderrazik Chraibi, Colette Amram, Aziza Bennani, Aicha Belarbi, Khanata Bennouna, Malika El Mehdi El Fassi, Naima Lamcherki, Fatema Mernissi, Zoulikha Nasri, Nadia Salah et Latifa Toujani.

 

«J’ai choisi de présenter, à travers les pages de ce livre, les profils de 30 femmes rencontrées au cours de ma carrière de journaliste», a souligné Talout Meknassi, ajoutant que ce ne sont certainement pas les seules femmes du Maroc que l’on peut qualifier d’exceptionnelles.

 

«Toutes les femmes de mon pays sont ingénieuses et combatives, qu’elles soient citadines ou de la campagne, diplômées ou illettrées, hauts cadres ou simples travailleuses, voire des femmes à domicile, je leur porte de l’estime et de l’admiration», a-t-elle confié.

 

Et de poursuivre que «mon choix est donc une question de feeling; chacune des 30 femmes présentées m’a marquée à sa manière», précisant que les femmes choisies ne sont pas de sa génération.

 

Fawzia Talout Meknassi
Native de Casablanca, elle est à la fois journaliste, éditrice, spécialiste des relations presse et publiques, et militante pour les droits économiques des femmes depuis plus de 30 ans. Diplômée en économie, journalisme et global leadership, elle est actuellement directrice de la publication «Magfarah» créée en 1991, et sous format électronique (www.magfarah.com) depuis 2009. Présidente du réseau des femmes artisanes du Maroc-REFAM Dar Maalma, elle a collaboré avec plusieurs publications : Marie Claire (Paris), Cosmopolitain (NY), Al Ahram (le Caire), L’Économiste et «M24», la chaîne de l'information en continu de la MAP, en tant que productrice de l'émission «Anamil Min Dahab» (2021). Elle est aussi titulaire du Titre de femme de paix, nominée pour le prix Nobel de la paix 2005, dans le cadre du projet «1000 Peace Women» et sélectionnée par la revue Marie Claire (août 1995) parmi les 100 femmes qui font avancer le monde.

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

Mardi 04 Juin 2024

«Psychanalyse de l’improbable» de Abdelhak Najib. L’écriture du désastre

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux