Culture & Société

Tous les articles

Musique : Made In Bled (re)monte le son

Musique : Made In Bled (re)monte le son

Alors que l’on trépigne d’impatience avant de reprendre le chemin des concerts, après un arrêt imposé par le contexte pandémique mondial, l’incontournable groupe Made In Bled a pris le temps d’en semer un, vendredi dernier, à l'initiative de la Fondation Al Mada-Villa des arts, dans le cadre de son action pour la promotion des jeunes artistes de la scène musicale.

Ce fut un moment terriblement entêtant aux allures de rock song et de gnaoua idéal, avec des paroles inspirées du train-train quotidien, déclinant des questions sociétales ballottées entre peurs et angoisses, joies et plaisirs de la jeunesse marocaine avec pour seule ambition de raconter le monde par la musique.

Tantôt fondateur déglingué, tantôt charismatique chanteur de la band, personnage crade mais classe, le magnétique Salim Salah Eddine a déballé sa voix d’enchanteur sur les rythmes à quatre temps lourd d’Issam Lotfi, où les temps faibles sont accentués grâce à la basse de Karim Tali. Et si les Cot cot, riffs, rythmiques, et solos d’Omar Chraibi y étaient très présents, les accords à côté des temps – et non plus sur les temps – du claviériste Abdou Assadi y avaient aussi pleinement leur place. Le trompettiste Mohamed Bekkar, quant à lui, a imité les contretemps joués et a livré de temps en temps des solos chauds, probablement improvisés.

«Le son de Made in Bled est un mélange de diverses cultures et d'influences principalement celles du reggae et du chaâbi marocain», souligne Salim. Fort de six membres, chacun ayant été bercé par des styles musicaux différents (chaâbi, blues, rock, reggae, gnaoua, musique classique), Made In Bled fusionne naturellement les genres et les influences pour partager ces richesses issues des métissages. «Leur musique est un savant mélange entre ska, dub, world fusion et roots sur fond reggae et des textes amenant à la réflexion», apprend-on auprès de la Fondation Al Mada-Villa des arts.

Le groupe offre à chaque prestation un joli reggae en clair-obscur des plus enivrants, «tout en défendant cette valeur commune à tous les membres qui est l'origine africaine du Maroc, qu’ils ne cessent d'exprimer artistiquement à travers leur travail de création musicale», ajoute-t-on.

Fondé en 2006, le groupe prépare actuellement un mini-album, avec une compilation de cinq titres qui sortira vers mars-avril 2022…

On ne doute toujours pas de la capacité de Made In Bled à nous séduire. D’ailleurs, on trépigne toujours !

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 26 Mai 2022

Parution : Du réel à l’imaginaire

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux