Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Culture & Société

Hicham Lahlou, un doux fonceur au pinacle

Hicham Lahlou, un doux fonceur au pinacle
Lundi 06 Juillet 2020 - Par admin

Reconstituer l’itinéraire d’une existence aussi dense et profuse que celle de Hicham Lahlou relève d’une gageure insurmontable.

Tout au plus, pourrionsnous en évoquer à coup d’aile ses cheminements. Et ils sont foisonnants.

 

Par R.K.H

 

Hormis les initiés, peu savent que le designer Hicham Lahlou est si reconnu qu’il est muséifié aux cœurs du Vitra Design, Guggenheim Bilbao, Kunsthal Rotterda, High Museum Atlanta Usa, ou encore Victoria & Albert Museum de Londres.

S’il y a un designer qui fait l’unanimité autour de lui, c’est sans conteste Hicham Lahlou. Le personnage irrite par sa profonde connaissance de l’art, l’architecture et le design, domaines dans lesquels il a été tellement immergé qu’il en a fait sa raison d’être. Le narcissisme n’est pas sa pente. Le mec charme par sa sûreté de touche, sa maîtrise des traits et lignes. Il faut dire qu’il a été presque nourri au lait de la création.

Hicham Lahlou rencontre les formes, traits, lignes et signes dès son jeune âge, à telle enseigne qu’il en devient obsédé. De là, en croquant du mélancolique regard, il insuffle au design tout ce qui se présente dans son champ de vision. Et il faut être pétri d’un immense talent pour rendre le banal, par exemple, attachant, voire émouvant. A Rabat, il coule une enfance parmi les couleurs et les formes. Il s’y jette ardemment et se les approprie. P

as d’entrave à sa vocation, ses parents le laissaient complaisamment faire, d’autant que la réussite scolaire l’accompagne comme une heureuse. Quatorze ans, l’interstice entre enfance et adolescence. Un monde solitaire et fragile de poésie, de rêverie et de violence. Lahlou voyage seul aux EtatsUnis. En guise de préambule d’une longue série en rafale d’errances à travers le monde. Il y accède encombré d’une liberté dont il ne sait que faire, promis à une aventure incertaine.

Bac en poche, Hicham Lahlou n’a plus qu’un seul désir irrésistible, absolu, obsédant : s’évader du Maroc. Il déboule de son Rabat natal pour se transplanter à Paris qui l’a toujours fasciné. Et voilà la future étoile de l’architecture d’intérieur et champion du design marocain faisant route vers la prestigieuse Académie Charpentier, qui l’accueillit à bras ouverts, avec comme seul viatique son souci de l’excellence. Il obtient haut la main son diplôme en 1995. S’ensuivent des stages à Airbus Industrie et chez Siemens. Là, il se fit remarquer.

Tant et si bien que l’architecte Aziz Lazrak, auquel il porte beaucoup d’estime, l’invite à collaborer avec lui. Hicham Lahlou s’est donné du temps pour faire luire son art au firmament de l’architecture et du design. Mais rebelle aux tutelles, si flatteuses ou glorieuses fussentelles, il se mit en tête de voler de ses propres ailes.

C’est ainsi que Hicham Lahlou créa, en 1999, sa première collection, «La théière ‘Koubba’», qui le fit connaître dans les sphères du design. Dès lors, il commença à arpenter les lieux d’exposition, donnant à voir sa théière en argent et son guéridon en acier à trois pieds. Forçant l’admiration, elle fera désormais partie de la collection du Musée Alessi en Italie. Il était revenu au Maroc, avec l’inébranlable intention d’y instituer une culture du design.

A peine quarante-sept ans et déjà un talent incommensurable, récompensé par une kyrielle de distinctions. Il ne s’arrêta pas en si bon chemin. Les fruits surpassèrent la promesse des fleurs. Consécrations légitimes, tant Hicham Lahlou est méritant, méritoire et digne.

Edifiant palmarès
2004 - Création de l’agence pluridisciplinaire d’intérieur.
2005 - Elu à la tête de l’Union des designers du Maroc (UNIDEA). Il reçoit également le premier prix «Trophée Maroc Design 2005».
2016 - Nommé chevalier de l’Ordre des arts et des lettres par la République française. 2017 - Elu membre du Conseil d’administration de la World Design Organization (WDO). Il a également été commissaire de l’exposition AfricaLatin America, Rising Design/ Emergent exhibition event.
2019 - Il présente au Salone Del Mobile sa création «Africa Sound’s», édité par CITCO, célèbre marque internationale italienne. Il est le designer officiel des gares LGV-Al Boraq.
2020 - Il est nommé officiellement «Regional Advisor Africa» de la World Design Organization. Il intègre également des éditions d’art de la célèbre marque française internationale de luxe et de grand savoir-faire «Daum», avec son œuvre «Oryx». Il a notamment fait don du design extérieur et du branding au respirateur 100% marocain afin de soutenir le projet et l’initiative nationale dans la lutte contre le virus Covid-19
Culture Marocaine Culture Actualité Culturelle

Partage RÉSEAUX SOCIAUX