Culture & Société

Tous les articles

Exposition : La poterie… au féminin

Exposition : La poterie… au féminin

La galerie casablancaise Venise Cadre expose des potiers exclusivement féminins afin de mettre en lumière leur talent singulier et célébrer leur savoir-faire.

Par R. K. Houdaïfa

 

Ledit médium se laisse aisément définir : il s’agit de l’une des plus anciennes formes d’expression de l’humanité, accompagnant le développement de l’humain depuis la préhistoire. Une technique qui, en outre, n’aura quasiment pas bougé à peu de choses près dans ses recettes, faisant passer, dira l’anthropologue Claude Lévi Strauss, de l’informe à la forme, du cru au cuit et de la nature à la culture. Les objets, cuits, après avoir traversé l’épreuve du feu, visité les enfers, éprouvé leurs flammes, nous reviennent, tels des phénix, non dépourvus d'âmes.

Soit. Ceux-là, ne sont pas juste «des jarres et des cruches, des barattes et des gargoulettes, mais des œuvres de femmes artistes dans l’âme et protectrices sans le savoir d’un mode de vie qui tend à disparaître et d’un legs primitif aux charmes insondables», souligne Hammad Berrada*.

«A regarder sans cesse ces pièces, ajoute-t-il, je décèle dans l'archaïsme de leurs formes le souffle de vie que chacune des femmes essaie d’insuffler aux siennes. Il suffit de palper le galbe généreux et suivre de l'œil les nuances d’ocre rouge des traits de plume et leur étreinte pour admettre que seule la vie manque à cette argile.»

Hier comme aujourd'hui, les maîtres potiers tournent des pots qu’ils ont cuits. Chacun apportant sa touche dans la façon de tourner, chaque flamme venant lécher la terre de façon imprévisible, chaque grain de sel jeté dans le feu en fin de cuisson faisant ce que bon lui semblait. «La poterie des femmes est faite une à une avec l’élégance que lui confère le temps d’exécution de la forme et du décor ainsi que l’attente devant le séchage et la cuisson. Celle des hommes, réalisée au tour, est un clonage à l’infini de formes déterminées par la distribution. Là réside toute la différence», explique Hammad.

Au Japon, certains potiers ont le titre de trésors nationaux vivants; en France, la poterie est considérée comme un art des plus mineurs. Et, quoiqu’il y ait des siècles qu'on ne manque pas de pots, ce patrimoine antique et universel n’est plus représenté en Méditerranée en ce début du XXIème siècle que dans les régions septentrionales du Maghreb, avec une concentration au Nord.

 

Femmes potières

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, El Ghali Immobilier a mitonné une exposition dans le dessein de rendre hommage aux femmes marocaines, mais également pour porter (très) haut leurs créations artistiques : des pièces de poteries uniques. «L’exposition ‘Par & pour les femmes’ est une invitation à célébrer ces femmes potières, qui luttent au quotidien pour faire valoir leurs droits et ont trouvé dans la poterie un moyen d’expression qui leur permet d’évoluer dans la société», estime Soufiane Saad, président d’El Ghali Immobilier.

L’expo est très dense. Les pièces sont disséminées dans l’espace avec bonheur, et avec rigueur, en chapitrant et sous-chapitrant les sections, des «Aït-Youssi/ Bhalil» aux «Zerhana (fractions BeniTouzin, Beni Ouriaghel)», pour en arriver aux «Zaïr».

«La poterie, cet art ancestral teinté de culture locale, est un véritable voyage au fil du temps qui nous emmène à la rencontre de femmes exceptionnelles (...) de leur émancipation et leur ingéniosité à s’exprimer et progresser», fait savoir Soufiane. 

 

*Les poteries exposées ce 8 mars 2022 proviennent de la collection de Hammad Berrada. Même le catalogue de l’expo a été réalisé à partir de son livre «La poterie féminine au Maroc».

 

Mot du président d’El Ghali Immobilier, Soufiane Saad
En tant qu’acteur immobilier engagé, notre métier interagit avec la ville, la modèle, la façonne et y laisse une empreinte qui se veut positive. Nous avons à cœur d’adopter un comportement solidaire dans notre activité à travers le soutien et la promotion du patrimoine culturel et artistique marocain. El Ghali Immobilier est mobilisé dans une démarche volontaire et altruiste aux côtés de cet artisanat qui témoigne de l’histoire du Maroc afin d’assurer sa pérennité.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 02 Juillet 2024

Larache: environ 36 millions de DH pour la réhabilitation du Borj Saadyine

Lundi 24 Juin 2024

Précis d’ingratitude

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux