Culture & Société

Tous les articles

Exposition : «Attentes» de Sami Ftouh ou le cri d'espoir face à la pandémie

Exposition : «Attentes» de Sami Ftouh ou le cri d'espoir face à la pandémie

La galerie de l'Institut français de Kénitra accueille, jusqu’au 23 octobre, l'exposition «Attentes» de l'artiste peintre Sami Ftouh, qui s'est inspiré de la pandémie pour laisser libre cours à son imagination et sa créativité.

Les tableaux de cette exposition offrent aux visiteurs une perception du vécu quotidien ayant frôlé les incertitudes à l'ère de la pandémie. D'où, les regards sur la vie changent face aux expériences singulières de chacun.

Un total de 26 œuvres, chacune avec une légende spécifique, sont des fenêtres donnant sur un questionnement profond autour de l'état humain et les incertitudes qui se sont installées dans ces attentes intermittentes et interminables durant les multiples confinements.

Retranscrite par le biais de l’huile sur toile, cette inspiration profonde de la pandémie a permis à Sami Ftouh d'exhumer, dans l’intimité de son atelier, les sentiments et les sensations qu’il a vécus durant toute la période de la pandémie. 

S'attardant sur l'agoraphobie résultante de la pandémie, l'artiste a relevé que sa philosophie consiste à transformer la phobie de l’extérieur pour lui donner une ampleur plus penchée vers le beau, le calme et l’espoir.

Approché sur son courant préféré, il a indiqué qu'il est en train de se libérer de son primo parcours en tant que «peintre figuratif», vers «l’art abstrait». Ce dernier permet d'avoir une fluidité des sens à partir des idées indirectes, à même d'avoir une opportunité de «casser les frontières» pour s'exprimer autrement.

Natif de Kenitra et originaire de Tétouan, Sami Ftouh compte à son actif de nombreuses expositions individuelles et collectives, notamment «Le Maroc à quatre mains» en compagnie de Catherine Laroui Kersuzane (2008. Kenitra), «La Nuit des galeries» à Rabat (2008) et «Peintres de Kenitra» organisée à Séville en Espagne en 2011.

Cet artiste autodidacte qui a commencé son aventure avec l’art plastique il y a une vingtaine d’années, fait de la toile un outil de compréhension du monde en approfondissant sa recherche sur ce qu’il appelle «le symbole pictural», autrement dit la finalité et la signification de l’œuvre plastique.

Il utilise l’écriture poétique comme alliée de l’art plastique dans la recherche du symbole dans le monde qu’il entoure. Sami Ftouh a publié, en 2010, un recueil de poèmes en arabe intitulé : «Promesse sur l’aile d’un oiseau». Pour lui, la poésie et la peinture partagent la même essence, celle de miroir reflétant le monde à travers l’œil de l’artiste.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

Jeudi 16 Mai 2024

L'AMMA célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel marocain

Lundi 06 Mai 2024

La Fondation BMCI réitère son soutien au Festival « Moroccan Short Mobile Film Contest » pour sa deuxième édition

Jeudi 25 Avril 2024

La 27ème édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès du 24 mai au 1er juin 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux