Culture & Société

Tous les articles

Abdelhak Najib sacré Homme de la Culture 2022-2023 par l’Union de la Culture Arabe

Abdelhak Najib sacré Homme de la Culture 2022-2023 par l’Union de la Culture Arabe

Après 2019, Abdelhak Najib, l’écrivain, poète, penseur et critique marocain a été distingué par la prestigieuse Union Arabe de la Culture, comme la personnalité culturelle 2022-2023, le 5 décembre 2022, pour l’ensemble du travail et des efforts consentis par l’auteur et journaliste marocain durant cette longue période de crise et de pandémie.

 

Un sacre qui salue le travail assidu d’un auteur qui a déjà publié pas moins de 50 ouvrages, entre philosophie, roman, poésie, livres d’art, essais politiques sans oublier la direction de plusieurs livres collectifs sur des sujets et des thématiques très actuelles.

 

Par Mustapha Guiliz

Écrivain-enseignant

 

 

Cette distinction vient saluer le travail d'un homme de Lettres et une figure de la Culture marocaine et arabe qui s'est distingué durant cette année non seulement en tant qu'écrivain en publiant plusieurs ouvrages importants tels que «Maroc, de quoi avons-peur», un livre collectif réunissant 54 auteurs de différents horizons qui pose la question de quel Maroc voulons-nous pour le futur. Abdelhak Najib a également co-signé avec l'excellente Docteur Imane Kendili, psychiatre et addictologue, une profonde réflexion sur la pandémie du Covid 19 et le monde qui nous attend demain, intitulé : «Coronavirus, la fin d'un monde».Toujours aux Editions Orion, il a publié : «Vitriol», «Finis Gloriae Mundi», «Le pays où les pierres parlent», «Le printemps des feuilles qui tombent», «Le temps des femmes libres», «Schizophrénies marocaines», «Le vol d’Icare», «La vérité est une zone grise», «Black-out», «Inhumains», «la dignité du présent», «Psychanalyse de l’improbable», «Variations aléatoires», «Et que crève le vieux monde», «Nietzsche, l’éternel retour», «René Char, l’éclair qui dure», «La dernière guerre du soldat inconnu», «Maroc, ainsi soit-il», «Maroc-Algérie: le dessous des cartes», un essai présenté par le grand journaliste et écrivain Abdallah El Amrani, «La voix de la Terre», «Le labyrinthe de l’archange», «Le fil d’Ariane», «Le point de bascule», «La sonate de Satan» ou encore : «La mort n’est pas un nouveau soleil»… C’est cette œuvre riche et dense qui est aujourd’hui honorée par le vote de plus de 12 000 auteurs, écrivains, penseurs et journalistes Arabes, africains et asiatiques.

Ce prix vient aussi rendre hommage à tout le travail réalisé par Abdelhak Najib en tant qu’éditeur qui a publié en 4 ans plus de 300 livres et mis en avant des dizaines d’auteurs du monde entier, sans frontières ni lisières étant convaincu que les arts et la culture sont universels.

 

A un autre niveau, l’Union Arabe de la Culture rend également hommage aux Éditions Orion qui privilégient la publication d’ouvrages collectifs pour amorcer des débats de société sur des sujets touchant profondément la société marocaine, comme cela a été le cas avec la signature, sous la direction de Abdelhak Najib de titres comme: «Maroc, de quoi avons-nous peur?», avec plus de 56 auteurs d’horizons différents qui ont proposé des pistes de lectures pour construire le Maroc de demain dans la droite vision de Sa Majesté le Roi. C’est le même principe qui a présidé à la parution d’un autre ouvrage collectif sous le titre: «Liberté» et qui est également à la base du futur projet, «La crise des valeurs: des valeurs en crise», réunissant une pléiade de penseurs marocains et amis du Maroc pour faire le point sur les valeurs fondamentales de notre société.

 

Au plan des publications scientifiques, les Éditions Orion ont eu l’honneur d’avoir initié une première mondiale en publiant un ouvrage collectif de référence en matière de la gestion des risques en santé: «Réduction des risques: le manifeste» et «Harm Reduction: The Manifesto», lancé conjointement et simultanément à Casablanca et Washington avec la collaboration du Washington Times. Un lancement suivi par une présentation africaine à Dakar au Sénégal.

Un travail scientifique qui vient d’être complété par la publication d’un autre ouvrage de recherche et de réflexion, intitulé «Haute autorité de santé: le Livre Blanc» qui sort simultanément avec la version anglaise sous le titre: «HAH: The White Paper», qui ont été présentés et signés lors de la Première conférence africaine sur la réduction des risques en santé, qui a eu lieu à Marrakech, avec la présence du chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, du Conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, André Azoulay, de Nasser Boutita, de Khalid Ait Taleb, de Ryad Mezzour, de Fouzi Laqjaa et d’autres grandes figures de la politique, de l’économie et de la culture au Maroc.

 

En effet, tous ces projets émanent de la volonté des Éditions Orion d’être au cœur des priorités nationales en traitant de sujets d’actualité pour mener des approches intellectuelles responsables et profondes au service de notre pays.

 

Sans oublier le volet sociétal avec le lancement de l’opération «Dons de livres : lecture pour tous», destinée aux écoles, collèges et lycées les plus défavorisés du Royaume. Une première nationale pour une maison d’édition qui s’inscrit, depuis sa création, dans des projets citoyens visant à lutter contre l’inculture ambiante et le marasme du savoir.

Dans cet esprit, les Éditions Orion sont parties d’un constat qui ne souffre aucune ombre après six mois de visite dans de nombreux établissements du Grand Casablanca et de toute sa région rurale. La majorité (pour ne pas dire la totalité) des écoles, des collèges et des lycées visités n’ont pas de bibliothèque. Ce qui prive un grand nombre d’élèves, que les responsables de Orion Médias ont rencontrés, de l’accès à la lecture. Une large majorité de garçons et de filles ont insisté sur leur volonté de lire, d’avoir des livres, de se constituer une petite bibliothèque à domicile pour en faire profiter tous les membres de la petite et la large famille. Cette action a touché aujourd’hui des dizaines d’établissements dans plusieurs régions du Maroc offrant gratuitement des livres à des milliers de jeunes désireux de lire et d’apprendre.

Une action qui se maintiendra pour atteindre 100 000 jeunes à l’horizon 2025.

Le prix distingue aussi Abdelhak Najib le conférencier qui a animé durant la période du confinement de nombreuses conférence via la chaîne Web Orion TV, avec un immense succès public avec des thématiques à la fois actuelles et citoyennes posant de profondes questions sur le vivre-ensemble, la solidarité, la cohésion sociale et la culture des valeurs humaines les plus fondamentales.

 

Ce prix rend hommage également à Abdelhak Najib qui vient de publier un beau livre dédié à la politique humaniste de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Un ouvrage pour l’histoire. Un ouvrage qui rend compte de la place du Maroc aujourd’hui sur l’échiquier mondial.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 22 Mars 2023

Théâtre : Présentation en avant-première de «Contrôle Z»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux