Culture & Société

Tous les articles

La Fondation Ali Zaoua inaugure l’Académie des Métiers de la Culture !

La Fondation Ali Zaoua inaugure l’Académie des Métiers de la Culture !

La Fondation Ali Zaoua a inauguré l'Académie Ali Zaoua des Métiers de la Culture (AMC) dans son siège basé à Ain Sebaâ, un projet en partenariat avec l'Union européenne, l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et la Fondation Drosos.

 

Cet événement s’est déroulé en présence de Nabil Ayouch, Président de la Fondation Ali Zaoua, Patricia Llombart Cussac, Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, Hassan Benkhayi, Gouverneur de la Préfecture d’Arrondissements Ain Sebaâ Hay Mohammadi et de Ismail Lahlou, chargé des programmes à la Fondation Drosos. 

Cette ouverture a également été l’occasion de mettre l’accent sur le rôle de la culture comme levier économique et social. Pour Nabil Ayouch, Président de la Fondation Ali Zaoua, « cette Académie est un modèle d’expertise marocaine dans les métiers de la culture qui est exportable aux autres régions du pays et du continent africain. Continent qui jouit d’une diversité culturelle et avec lequel le Maroc entretient des liens ancestraux ». A son tour, Mahi Binebine, Vice-président de la Fondation Ali Zaoua a souligné le rôle de la culture en tant que secteur générateur de revenu.

 

Lors de son allocution, Patricia Llombart Cussac, Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, s’est dite « fière d’accompagner le lancement de l’Académie des métiers de la culture et la Fondation Ali Zaoua avec les partenaires INDH et la Fondation Drosos ». Elle a ajouté que pour l’Union européenne, « la culture a un rôle essentiel dans la créativité et la compréhension de l’Autre. Elle est aussi un vecteur d’inclusion et d’opportunités professionnelles et économiques ». 

 

L’inauguration de l’Académie des Métiers de la Cuture a été marquée par la présence représentative des officiels, et représentant de l’INDH. A ce titre, le gouverneur de la Préfecture d’Arrondissements Ain Sebaâ Hay Mohammadi Hassan Benkhayi a souligné que « cet événement s’inscrit dans le cadre de la politique Royale visant l’appui de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain afin de rehausser le niveau de développement dans les domaines socio-économique et culturel ».

 

De son côté, la Fondation Drosos, représentée par son chargé des programmes Ismail Lahlou a souligné à son tour le rôle de ce projet et s’est dite « fière d’être cofinanceur d’un projet unique en son genre au niveau national et continental qui vise la formation et l’adjonction des jeunes dans le milieu professionnel ».

 

Ayant comme objectif premier de mettre en place une formation professionnelle basée sur des compétences identifiées, composée de multiples modules qui portent sur divers aspects essentiels : modules de management culturel, modules techniques, modules visant le développement des compétences interpersonnelles, l’Académie des Métiers de la Culture se veut accessible aux jeunes des quartiers défavorisés, en leur offrant de réelles opportunités d'intégrer le marché du travail à l'issue de leur cursus. Grâce à cette formation, les jeunes formés - issus de cinq régions du pays - auront l'occasion de contribuer au développement de projets culturels à l'échelle nationale, mais également de redynamiser les espaces culturels existants et de participer à la création de futurs espaces culturels à travers le territoire marocain.

 

Un autre aspect enrichissant de ce programme est le partage d'expériences avec des formateurs issus de divers métiers culturels. Cette interaction avec des professionnels chevronnés permet aux bénéficiaires de tirer des enseignements pratiques de ceux qui ont déjà fait leurs preuves dans le domaine culturel.

 

Cette inauguration officielle est venue quelques mois après le début des cours à l’Académie où environ cinquante bénéficiaires ont atteint une étape importante en parvenant à la moitié de leur programme de formation. Ce programme a été formulé selon une approche diversifiée pour préparer ces jeunes à faire face aux défis du secteur culturel.

 

Pour rappel, l’Académie vise à toucher 480 bénéficiaires directs sur une durée de 3 ans, dont 310 jeunes âgés de 18 à 29 ans avec un niveau bac et justifiant d’une expérience significative dans le domaine culturel, et 170 jeunes artistes souhaitant valoriser leur expérience et monter en compétences au sein d’espaces culturels ou de formation. Au-delà des bénéficiaires directs, l'AMC devrait impacter positivement plus de 400 jeunes de quartiers défavorisés à travers le royaume, notamment à travers les ateliers de transmission animés par les artistes formés.

 

Des ressources humaines qualifiées qui participeront à la dynamisation et au renforcement des capacités organisationnelles de quelque 20 structures culturelles sur le territoire. Enfin, pas moins de 650 jeunes passionné.e.s ou professionnels du secteur bénéficieront des Masterclass et des Talks animés par des experts sélectionnés par l'Académie, permettant ainsi une diffusion étendue de connaissances et d'expertise.

 

L’Académie Ali Zaoua des Métiers de la Culture a commencé son activité à Casablanca (Ain Sebaa) avant de s'étendre à l'ensemble des régions où la Fondation Ali Zaoua est déjà implantée, incluant Souss Massa, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi et Fès-Meknès.

 

La Fondation Ali Zaoua continue ses efforts pour élargir ses activités et projets auprès du plus grand nombre, dans le but de promouvoir la culture en tant que priorité nationale et de renforcer son rôle dans l'éducation et la formation des futures générations qui bâtiront le Maroc de demain.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 18 Fevrier 2024

Parution : «Choses vues derrière un écran de fumée»

Dimanche 18 Fevrier 2024

«Etre arabe»: entretiens avec Christophe Kantcheff De Farouk Mardam Bey, Elias Sanbar et Christophe Kantcheff

Vendredi 09 Fevrier 2024

Arts plastiques: l’art du faux au Maroc

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux