Culture & Société

Tous les articles

Fatema Chahid illumine le 1er Festival international des poétesses arabes avec ses lectures poétiques sublimes

Fatema Chahid illumine le 1er Festival international des poétesses arabes avec ses lectures poétiques sublimes

La poétesse Fatema Chahid a enchanté le public, jeudi 25 mai, à l'École des Beaux-Arts de Casablanca (EBAC) lors d'une soirée poétique empreinte d'élégance, où elle a partagé de magnifiques lectures de poèmes tirés de ses recueils.

 

 

Lors de cette soirée dédiée à l'hommage des femmes poétesses, organisée à l'occasion du 1er Festival international des poétesses arabes, Fatema Chahid a brillamment captivé l'auditoire en partageant des extraits de ses recueils de poèmes tels que «Imago», «Songes de hautes terres», «De cendres et de braises», «Min Ramad Wa Jamar» et «La Aita de Menna».

 

En parallèle de la programmation théâtrale de la 16e édition du Festival international «Théâtre et Culture», la Fondation des arts vivants a lancé son nouvel événement, le Festival des poétesses arabes.

 

«En diversifiant ainsi les disciplines, la Fondation des arts vivants propose bien plus qu'une simple variété de ‘spectacles’. Elle confirme la volonté inébranlable des organisateurs d'élargir leur champ d'action», ont souligné les organisateurs.

 

Cette première édition a vu la participation de la journaliste palestinienne Rola Sarhan, de la Syrienne Maram Al-Masry et de l'écrivaine, oratrice et journaliste libanaise Joumana Haddad.

 

Les poétesses marocaines ont également marqué leur présence, avec l'ouverture assurée par la critique Aicha Ammor, la romancière Widad Benmoussa, rédactrice en chef du supplément culturel d'un grand quotidien et collaboratrice de l'Encyclopédie du Maroc, ainsi que la talentueuse poétesse Fatéma Chahid, qui a contribué à la création de la Fondation des arts vivants.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 04 Juin 2024

«Psychanalyse de l’improbable» de Abdelhak Najib. L’écriture du désastre

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

Jeudi 16 Mai 2024

L'AMMA célèbre la richesse du patrimoine musical traditionnel marocain

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux