Culture & Société

Tous les articles

Expo : Agzenaï et tant d’art

Expo : Agzenaï et tant d’art

L'exposition baptisée «Dimension 2112 : Genesis» dévoile les dernières créations de l'artiste Ghizlane Agzenaï, et embarque les visiteurs dans un monde onirique, aux couleurs (très) éclatantes et aux formes (si) singulières.

 

Par R. K. H.

 

L'exposition tant attendue, sobrement intitulée «Dimension 2112: Genesis», nous convie à une immersion dans l'univers captivant de Ghizlane Agzenaï. Une artiste dont le style artistique, immédiatement reconnaissable, se distingue par ses entrelacs géométriques, ses motifs graphiques et une palette de couleurs riche et flamboyante qui se déploient avec éclat sur une variété de supports.

 

Au-delà de la technique, l'œuvre de Ghizlane Agzenaï offre une vision authentique de l'abstraction. Sa maîtrise de la couleur et de la forme s'exprime avec une harmonie dépourvue de soubresauts de la main ou d’accidents de peinture. Elle parvient à insuffler du volume à ses tableaux, complexifiant les rapports entre le fond et la forme, tout en conservant une clarté et une simplicité qui lui sont propres.

 

Contrairement à l'expressionnisme abstrait, Ghizlane Agzenaï évite toute confusion chromatique, préférant une découpe nette, exempte d'ombres portées ou de profondeurs. Elle incarne parfaitement le mouvement «Hard edge», créant des compositions colorées à forts contrastes, soigneusement délimitées par des contours précis. Malgré cette netteté, ses œuvres révèlent une subtile ambiguïté où le fond et la forme s'entrelacent, engendrant une oscillation continue dans la perception du spectateur.

 

Soit. L'œuvre de Ghizlane Agzenaï navigue habilement entre les différentes écoles de l'abstraction. Elle combine à la fois géométrie et sensibilité, minimalisme et intuition. Elle joue avec les relations entre les couleurs de manière optique, captivant le spectateur sans chercher à le désorienter.

 

Par ailleurs, la galerie 38 a été repensée, transformée et métamorphosée pour accueillir les «totems» de l'artiste, afin d’offrir une expérience immersive où ce dernier deviendra acteur, laissant libre cours à ses mouvements et à son émerveillement, créant ainsi un cosmos d'intimité singulière. Qui plus est, «Dimension 2112: Genesis» inclut une variété d'éléments artistiques, tels que le mapping vidéo, la peinture cellulosique sur bois, l'acrylique sur toile, des installations captivantes, et même des totems innovants en néon LED.

 

*«Dimension 2112 : Genesis», jusqu’au 26 octobre 2023, à La galerie 38, à Casablanca.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 25 Fevrier 2024

Fathiya Tahiri : le songe d’une nuit d’hiver

Dimanche 18 Fevrier 2024

Parution : «Choses vues derrière un écran de fumée»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux