Opinions libres

Tous les articles

ChatGPT or Not ChatGPT, That’s the question!

ChatGPT or Not ChatGPT, That’s the question!

(C): Casablanca, les années 50, mosquée Bab Marrakech (Photo générée par Midjourney)

 

Une déferlante s’est abattue ces derniers mois sur le monde, venant de la Technologie, de la Recherche et de l’Innovation. Elle s’appelle ChatGPT, dont le géniteur n’est autre qu’OpenAI.

Voyons d’abord ce dont on parle. Un peu d’histoire…

OpenAI est un laboratoire de recherche américain sur l'intelligence artificielle (IA), composé de l'organisation à but non lucratif OpenAI Incorporated (OpenAI Inc.) et de sa filiale à but lucratif OpenAI Limited Partnership (OpenAI LP).

OpenAI mène des recherches sur l'IA avec l'intention déclarée de promouvoir et de développer une IA conviviale. Les systèmes OpenAI fonctionnent sur une plateforme basée sur Azure, de Microsoft. L'organisation a été fondée à San Francisco en 2015 par Sam Altman, Reid Hoffman, Jessica Livingston, Elon Musk, Ilya Sutskever, Peter Thiel et d'autres, qui ont collectivement promis 1 milliard de dollars. Musk a démissionné du Conseil d'administration en 2018, mais est resté un donateur et a finalement engagé 100 millions de dollars. Microsoft a fourni à OpenAI LP un investissement de 1 milliard de dollars en 2019 et un deuxième investissement pluriannuel en janvier 2023, estimé à 10 milliards de dollars.

« Je suis ChatGPT, un modèle de langage développé par OpenAI. Je suis basé sur l'architecture GPT (Generative Pre-trained Transformer) et j'ai été entraîné sur une énorme quantité de données textuelles pour être capable de comprendre et de répondre aux entrées de langage naturel des utilisateurs. Mon objectif est d'être capable de converser de manière similaire à un être humain et de fournir des réponses utiles sur une grande variété de sujets et de questions». Texte généré par Chat-GPT

Mais que dit Homo Sapiens que je suis ?

ChatGPT est un assistant capable de faire de l’autoapprentissage à partir de texte :

• Il acquiert des connaissances et des compétences linguistiques à partir du texte qu'il traite.

• GPT s'améliore à mesure qu'il traite plus de texte et apprend de ses erreurs.

• C'est comme pratiquer une compétence pour devenir un expert.

ChatGPT est un assistant capable de s’adapter aux nouvelles tâches :

• GPT est polyvalent et peut s'adapter à diverses tâches linguistiques.

• Par exemple, répondre à des questions, traduire des langues et résumer un texte.

Et quid de ses limites ?

• Pas vraiment « intelligent ».

• Compréhension superficielle : Les grands modèles de langage peuvent générer un texte de type humain, mais manquent d'une compréhension approfondie du contenu.

• Créativité limitée : Ils ne peuvent pas générer d'idées ou de concepts vraiment originaux car ils sont limités aux modèles qu'ils ont vus dans leurs données de formation.

• Ils s'appuient sur des données et des conseils générés par l'homme pour leur «intelligence».

Le 29 mars 2023, Elon Musk et plusieurs experts dans le monde appellent à arrêter le développement et la recherche dans l’IA pendant 6 mois, craignant des risques pour la société.

Mais de qui se moque-t-on ? Depuis quand est-ce qu’on peut censurer la Recherche et l’Innovation ? Depuis quand est-ce que les magnats de la Silicon Valley s’occupent des questions morales ? Et pourquoi là, tout de suite, maintenant ? Et tant qu’on y est, pourquoi ne pas débrancher les câbles d’Internet ? Flamber les Data Centers ? Jeter dans l’océan les Smartphones ? Et retourner à nos caves; Homo Sapiens serait très content ! Mais que reproche-t-on à ces assistants, pas du tout intelligents comme mentionné plus haut.

Ce qu’il faut surtout mentionner, c’est que ces assistants viendront combler un vide pour certaines populations qui n’ont pas accès à la connaissance, au développement. Pensons à cette jeune fille qui habite un village au fond fin du monde, qui n’a pas les moyens de s’offrir des heures de soutien scolaire auprès de profs agrégés, ou à cette maman illettrée qui a besoin d’un document administratif et pour qui, demain, cet assistant pourrait être son meilleur conseiller; ou à cet artiste traversant le vide et qui, grâce à des outils comme Midjourney, pourrait retrouver des idées de création artistique !

Les exemples et les cas d’usage sont infinis ! Je comprends que Sieur Elon Musk se pose des questions existentielles, mais j’ai envie de lui dire de se prêter au jeu de «Vis ma Vie», celles de la jeune fille, de la maman ou de l’artiste !

Un autre cri est venu de Noam Chomsky, qui estime que ChatGPT est essentiellement «un outil high-tech de plagiat». L'ancien professeur au MIT pense que ChatGPT apporte un «moyen d'éviter d'apprendre». Avec tout le respect que je dois à ce grand homme, je me permets de dire que ce nonagénaire vient de juger une technologie de demain sur la base de convictions et de méthodes d’enseignement et d’apprentissage qui datent d’hier ! Donc «bug» dans l’analyse et la résolution de l’équation ! Et si on remettait à plat nos méthodes d’apprentissage, d’éducation, de pédagogie et d’enseignement ; que nous résumons en cinq façons de faire :

- Enseignement direct : Cours magistral.

- Enseignement Indirect : Résolution de problèmes - Etude de Cas…

- Enseignement Interactif : Débats, Brainstorming…

- Enseignement Expérientiel : Excursion, jeux, visualisation…

- Etude Indépendante : Recherches, Moocs…

Ces cinq méthodes ont sensiblement changé et ont été enrichies tout au long des trois millénaires précédents, avec l’avènement des technologies disruptives et l’école de pensée de Joseph Schumpeter (Création destructrice). Il serait temps de penser l’apprentissage autrement : les compétences à acquérir, l’enseignement à donner, ou alors l’objectif d’avoir un humain augmenté.

L’ancêtre d’Homo Sapiens a inventé des outils pour se mettre à l’abri des fauves, chasser, allumer son feu… et, de ce fait, s’est «Augmenté», a décuplé ses forces, et vaincu la bête. De nos jours, nous ne sommes pas loin de cette évolution - parfois effleurant la révolution - en utilisant la technologie, les progrès techniques et l’Innovation.

Les progrès techniques dits NBIC (Nanotechnologie, Biotechnologie, les Sciences de l’Information, les Sciences Cognitives) ne sont ni plus ni moins critiques pour l’Homme que l’Intelligence artificielle. Cette dernière ouvre des opportunités de développement, de croissance, d’amplification.

Et toutes les nations n’ont pas le même besoin, ni la même perception du but de la vie; ce qui m’amène à dire que ce qui s’applique à un enfant de la Silicon Valley n’est pas forcément ce qui s’applique à un autre qui vit à Jbel Aroui ou à Ben Msick ! Et c’est là ou l’Intelligence humaine doit se manifester et évaluer, apprécier, juger ce qui est bon ou ce qui ne l’est pas, ce qui est applicable, ou ce qui ne l’est pas, ce qui est de nature à améliorer l’existence des gens, la vie des autres.

 

"The true sign of intelligence is not knowledge but imagination." - Albert Einstein

 

Ce n’est pas la première fois que ce genre de cris est entendu. Il a été exprimé en 1988 par les enseignants de mathématiques demandant à ce que les calculatrices ne soient utilisées qu’à un âge avancé. A-t-on prouvé que l’utilisation des calculatrices a un quelconque impact sur les capacités cognitives des enfants en matière de calcul mental ? A-t-on observé une aliénation mentale des enfants en bas âge utilisant les calculatrices ?

En définitive, l’enseignement s’est adapté à l’utilisation des calculatrices et tout le monde est content ! Nous remarquons la même fronde à l’égard de ChatGPT, elle qui n’a rien demandé, cette invention devenue innovation d’Homo Sapiens, tout comme toutes les autres innovations qui ont vu le jour depuis des millénaires, et qui peuvent être utilisées pour le bien-être, le développement et la prospérité de la race humaine ou, à contrario, participer à l’extinction de l’espèce ! Et les exemples sont divers et variés.

L’intelligence est le propre de l’Humain, Homo Sapiens de son vrai nom, et on ne peut qu’être d’accord avec Stephen Covey qui dit : “Intelligence is the defining characteristic of humanity, and it is what separates us from the rest of the animal kingdom.”

Souriez, BARD, l’Assistant de Google, viendra accentuer l’amusement ;).

 

 

Par Mohamed Saad, DGA Bourse de Casablanca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 07 Juin 2024

AIoT : À la découverte des plateformes d’Aba Technology

Vendredi 07 Juin 2024

Apple sur le point de lancer son propre gestionnaire de mots de passe ?

Vendredi 07 Juin 2024

GITEX 2024: l’épicentre de l’innovation et de la technologie en Afrique

Mercredi 05 Juin 2024

VIDÉO. Le GITEX Africa 2024, un tourbillon d'innovation au cœur de Marrakech !

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux