Open Innovation : l’ONEE s’y met à son tour

Open Innovation : l’ONEE s’y met à son tour

 

L’ONEE, en partenariat avec la coopération allemande, lance le programme d’innovation We Power Innovation.

A l'issue du hackathon qui se déroule du 20 au 22 septembre 2019, trois idées innovantes seront récompensées.

 

Par M.D

 

Les enjeux liés à la transition énergétique légitiment amplement la mise en place du programme d’innovation lancé par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) en collaboration avec l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ). Les deux partenaires affichent clairement l’ambition de contribuer sensiblement à l’émergence des idées les plus novatrices dans le secteur des services énergétiques, avec l’objectif d’améliorer les solutions existantes ou créer des services innovants.

Le programme d’open innovation qui s’intitule : «We Power Innovation», devrait permettre à l’ONEE d’ancrer davantage sa politique d’amélioration continue des performances et d’ouverture sur les nouvelles technologies de l’innovation, la R&D et la transformation digitale. L’Office emboîte ainsi le pas à certaines grandes entités nationales évoluant dans divers domaines (banques, assurances, télécoms, transport, etc.), conscientes du fait que la force des start-up réside dans leur grande capacité à innover et trouver des solutions concrètes pour diverses branches d’activité.

Notons que le hackathon relatif au programme qui se déroule du 20 au 22 septembre 2019, réunira au total près 80 participants, en l’occurrence 40 collaborateurs de l’ONEE et 40 entrepreneurs.

«Les spécialistes métiers et experts dans le secteur des services énergétiques se réuniront dans des ateliers de travail, durant 48 heures d'affilée, pour concourir et développer un ensemble de services liés à la transformation digitale au sein de l'ONEE», explique les organisateurs.

Dans le détail, pour ce qui est des challenges, les participants (start-up, experts et porteurs de projets) sont appelés à développer des solutions inhérentes à l’amélioration de la qualité des services, la satisfaction des clients et l’amélioration des process internes et de la productivité. A l'issue de ce hackathon, trois idées innovantes seront récompensées.

L’un des incubateurs les plus renommés de la place, «LaFactory», sera chargé d’accompagner les porteurs de projets primés, avec l’objectif de faire aboutir la collaboration avec l’ONEE. ◆

 

Paroles de pro : Mohamed Benboubker, CEO de Mobiblanc

«L’open innovation est devenue quelque chose d’obligatoire pour la transformation des grandes structures publiques et privées. Ce passage plus que nécessaire aujourd’hui pour le développement des entreprises suppose bon nombre de préalables organisationnels, de vision et de stratégie. Ceci dit, je déplore l’approche du hackathon au Maroc, qui a tendance à virer à l’effet de mode, à l’évènementiel, voire au folklore. Les grandes entreprises ont certes le devoir de promouvoir l’émergence des start-up dans notre pays, mais elles doivent également savoir que les chances de mener à bien leur transformation est plus grande avec les entreprises technologiques déjà bien implantées et de surcroît innovantes. Il existe au Maroc plusieurs entreprises technologiques de ce genre. Celles-ci ont fait leur preuve à l’échelle nationale et internationale». ■

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 19 Mai 2022

212 Founders réalise la première cession de startup au Maroc

Lundi 16 Mai 2022

TotalEnergies dévoile les lauréats de la 3e édition du Challenge Startupper de l’Année

Lundi 16 Mai 2022

Urgences Économiques. Quel rôle pour les MRE dans le développement économique du Maroc ?

Dimanche 01 Mai 2022

Gestion locale: un projet de loi pour donner plus d’attribution aux associations

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux