Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Editos

BRUITS DE BOTTES À GUERGARATE

BRUITS DE BOTTES À GUERGARATE
Vendredi 20 Novembre 2020 - Par admin

Par Fatima Ouriaghli, directrice des publications

 

Fin de la tension extrême à Guergarate ? Oui, pour le moment. Le Maroc a mis de l’ordre dans le désordre orchestré par le polisario et ses milices dans cette zone.

Depuis plusieurs semaines, bafouant la légalité internationale, ces voyous sont restés sourds aux avertissements du Royaume, se livrant à des actes de banditisme, bloquant la circulation des personnes et des biens sur cet axe routier, et harcelant les observateurs militaires de la Minurso.

Noyés dans une forme inconscience collective, ils ont même ignoré, de façon narquoise, les cris d’orfraie lancés par l’Organisation des nations unies.

Rappelons, en effet, que le 21 octobre dernier, l’ONU, par la voix de son secrétaire général Antonio Guterres, avait sommé le polisario et sa milice de quitter la zone tampon de Guerguarate et de ne point obstruer la circulation civile et commerciale régulière dans cette zone.

Ces brigands sont, en réalité, des récidivistes et ne sont pas à leur premier coup d’essai. Toujours dans la provocation, ils multiplient les actes de violation grave du cessez-le-feu, des accords militaires et des résolutions du Conseil de sécurité.

Est-ce pour autant étonnant ? Pas le moins du monde, pour qui suit bien le mode opératoire de ces égarés devenus de vils coupeurs de routes.

Parce que simplement les séparatistes tentent vainement d’exister face à un Maroc qui engrange les succès diplomatiques, particulièrement dans les Provinces du sud, alors que la pseudo-Rasd est de plus en plus désavouée sur la scène internationale.

Le Roi l’a bien rappelé dans son discours à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche verte : «163 pays, représentant 85% des États membres des Nations Unies, ne reconnaissent pas l’entité factice».

Pas surprenant donc que les ennemis du Royaume fassent du bruit comme un tonneau vide pour faire parler d’eux. Mais il est utile de leur rappeler, de temps à autre, et quand bien leur mémoire s’use avec le temps, que le Maroc ne fait aucun compromis en ce qui concerne la défense de son intégrité territoriale.

L’intervention ferme et mesurée des Forces armées royales pour déloger les milices séparatistes de la zone tampon, saluée par la communauté internationale, en est un exemple patent.

 

Actualités Marocaines Actualité Politique Guerguerate

Partage RÉSEAUX SOCIAUX