LA BELLE OCCASE

LA BELLE OCCASE

Depuis le 23 mai, la frénésie s’est emparée de Anfa Park. Sur une surface de 6.000 m2 , ce site abrite en effet le Salon de l’automobile d’occasion, Auto Occasion, organisé par le magazine Autonews. Après deux jours, cette seconde édition tient toutes ses promesses, au regard notamment de l’engouement qu’elle suscite auprès du grand public. Un public séduit par la diversité des offres de véhicules et qui cherche à dénicher la bonne affaire, à tomber sur la belle occase.

N’en doutons pas : ce Salon va incontestablement contribuer à soutenir la dynamique que connaît le marché de l’occasion depuis plusieurs années. Une telle initiative participe surtout de l’ambition d’Autonews d’aider à structurer un marché largement dominé par l’informel, mais également, de façon générale, de sa volonté d’apporter une modeste contribution aux efforts déployés par l’Etat pour développer l’écosystème automobile dans son ensemble.

Des efforts importants qui, grâce à une forte volonté royale, ont permis à l’industrie automobile marocaine de franchir des caps importants, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Mardi dernier, au Parlement, Ryad Mezzour, ministre de l'Industrie et du Commerce, a rappelé tant s’en faut quelques chiffres édifiants. Le Maroc est ainsi doté, actuellement, d’une capacité de production de 700.000 véhicules par an, avec une perspective d'atteindre un million de véhicules à l’horizon 2025. Rien qu’en 2022, 480.000 véhicules ont été fabriqués dans le Royaume.

Et grâce au travail réalisé ces deux dernières décennies, l'écosystème automobile au Maroc atteint un taux d'intégration de 65%. Il compte actuellement 160 usines qui emploient 220.000 talents marocains, dont 15.000 ingénieurs œuvrant à la création de voitures neuves de haute qualité. Dans le même sens, le Roi Mohammed VI a présidé le 15 mai courant à Rabat la cérémonie de présentation du modèle de la voiture du premier constructeur marocain et du prototype d’un véhicule à hydrogène développé par un Marocain.

Bref, grâce à la vision clairvoyante du Souverain, le secteur automobile marocain est actuellement propulsé dans une autre dimension. Et ce sont les initiatives privées, à l’instar des deux projets cités ci-haut ou encore du Salon Auto Occasion, combinées aux actions des pouvoirs publics qui permettront de consolider le positionnement de l’écosystème automobile. u

 

 

Par F.Z Ouriaghli

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 22 Mai 2024

Visa Schengen : nouvelle hausse des frais à partir de juin

Mercredi 22 Mai 2024

HPS ouvre un nouveau bureau en Inde

Mardi 21 Mai 2024

Inclusion financière: le ministère de l’industrie et du commerce signe un accord avec Visa et Al Barid Bank

Mardi 21 Mai 2024

Code des douanes et impôts indirects à l'agenda du prochain Conseil de gouvernement

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux