Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Tanger Med: Vitrine de l’excellence marocaine [Entretien]

Infos Économiques - Tanger Med: Vitrine de l’excellence marocaine
Jeudi 11 Juillet 2019 - Par seo

Entretien avec Rachid Houari, directeur des ports Tanger Med I et II et DG de Medhub


 

  • Un sentiment de fierté anime tous les acteurs qui opèrent sur le complexe portuaire de Tanger Med.
  • Le terminal TC3 de Marsa Maroc Eurogate attendu pour fin 2020 ou début 2021.
  • L’extension de la zone franche logistique de l’ordre de 300.000 mètres carrés, opérationnelle d’ici la fin de l’année, mobilisera au moins 500 MDH.

 

 

Finances News Hebdo : Que symbolise pour vous l’inauguration du Port Tanger Med II par le Prince héritier ?

Rachid Houari : L’inauguration est un moment de fierté pour tout le complexe portuaire, les parte­naires et tous les Marocains. Il faut garder à l’esprit que Tanger Med est la concrétisation d’une vision royale claire. Déjà en 2003, le Roi voulait que le com­plexe portuaire soit un excellent outil de logistique, de l’industrie et de services. Aujourd’hui, les résultats sont là. Tanger Med I est le premier port d’Afrique, avec plus de 3,5 millions de conteneurs traités par an.

La partie industrielle du com­plexe est également un succès avec près de 900 entreprises installées, qui génèrent plus de 70.000 emplois. La nouveauté est que la concrétisation de la vision royale se maintient avec l’inauguration du nouveau port Tanger Med II, deux fois plus grand que Tanger Med I et qui porte le complexe portuaire à la première place des ports de conteneurs en Méditerranée en termes de capacité.

 

F.N.H. : A ce jour 88 mil­liards de dirhams ont été investis dont 53 milliards de dirhams par les opé­rateurs privés au niveau du complexe portuaire. Aujourd’hui, le Maroc à travers Tanger Med est cité en exemple au niveau de la Méditerranée. Comment percevez-vous cette posture de leader incarnée par le Royaume ?

R. H. : En tant que jeune maro­cain, à l’instar de mes collègues, je suis animé par un sentiment de fierté. Etant un peu plus jeune à l’époque, nous avions com­mencé ce projet titanesque qui accroît la crédibilité du Maroc. Les investisseurs, ambassa­deurs et délégations étrangères qui visitent le complexe por­tuaire, expriment également le même sentiment.

La concrétisation de ce projet montre que le Maroc est un pays capable de promettre des choses et de les réaliser dans les délais impartis, avec le succès à la clef. L’Afrique est capable de faire preuve d’exemplarité dans le bon sens et le Maroc en est la parfaite illustration.

 

F.N.H. : Quelle lecture por­tez-vous sur l’engagement des deux concession­naires pour la réalisation de Tanger Med II, en l’oc­currence APM Terminals et Marsa Maroc, qui exploitent respectivement les terminaux TC4 et TC3 ?

R. H. : Il y a 12 ans, APM Terminals a investi près de 150 millions d’euros au niveau de Tanger Med I. Celui-ci a renou­velé sa confiance en portant le montant de ses investissements à plus de 900 millions d’euros pour l’exploitation du TC4. L’on constate que l’effort d’investis­sement a été multiplié par 6. Ce qui constitue un gage de crédibi­lité et de viabilité du projet.

Marsa Maroc est engagé dans un projet sur 800 mètres de quai, qui mobilisera probable­ment des investissements en cours de l’ordre de 200 millions d’euros. On espère voir ouvrir le terminal TC3 de Marsa Maroc Eurogate à partir de fin 2020 ou début 2021.

 

F.N.H. : Qu’en est-il des performances enregis­trées au niveau de Med Hub, la plateforme dédiée à l’implantation de bases logistiques destinées à couvrir, entre autres, l’Eu­rope, la Méditerranée et l’Afrique ?

R. H. : La société Med Hub gère la zone franche logistique (ZFL), qui continue d’attirer les distributeurs ainsi que les logis­ticiens de référence à l’instar de Décathlon, Bosch, Huawei. La nouveauté est que nous avons signé récemment des accords avec DHL et Nippon Express. Ces géants mondiaux s’implanteront dans la zone franche logistique.

Pour rappel, DHL est le numé­ro 1 mondial de la logistique et Nippon Express occupe la cinquième place. En définitive, Med Hub continue de faire son chemin. Tous les entrepôts de la ZFL sont occupés. D’ailleurs, l’extension de la ZFL de l’ordre de 300.000 mètres carrés, qui mobilisera au moins 500 MDH sera opérationnelle d’ici la fin de l’année.

 

 


Encadré : Tanger Med met en place une Task Force africaine

L’un des points d’orgue du 1er Forum africain des ports qui s’est tenu récemment Tanger, a été la création d’une Task Force au service de la compétitivité portuaire du continent africain. A l’initiative de Tanger Med, la Task Force dotée d’une plateforme digitale permettra le partage des expériences entre les autorités portuaires mais aussi de mettre en place une coordination stratégique autour de problématiques d’intérêt commun, tels que l’intégration logistique entre les ports et les corridors terrestres, la mise à niveau des autorités portuaires et l’émergence de ports de nouvelle génération en Afrique. A noter que dans la lignée du lancement des opérations portuaires de Tanger Med 2, Tanger Med a réuni les autorités portuaires africaines de plus de 30 pays. Rappelons enfin que le complexe portuaire, qui dispose d'une capacité totale de 9 millions de conteneurs, et connecté à 186 ports mondiaux dans 77 pays, se positionne désormais comme le hub de référence en Méditerranée au service de la compétitivité des corridors logistiques africains. 

 

 

tanger Economie

Partage RÉSEAUX SOCIAUX