Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Protection de l’océan : La recette de Lydec

Protection de l’océan : La recette de Lydec
Samedi 20 Juin 2020 - Par admin

Le délégataire a mis sur pied un système de dépollution des eaux usées du Grand Casablanca.

Cela permet d’éviter le rejet de polluants dans l’environnement et l’océan.

 

Par M. Diao

 

Le mois de juin de chaque année est riche en célébrations en faveur du développement durable et de la protection de l’environnent. Pour rappel, plusieurs pays, dont le Maroc, célèbrent la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin.

L’Organisation des Nations unies (ONU) a décrété la date du 8 juin Journée mondiale de l’océan. Une occasion de rappeler l’impératif de gérer de façon durable l’exploitation des ressources halieutiques et la protection urgente des océans menacés par les activités humaines peu soucieuses de la protection de l’environnement.

Il y a lieu de rappeler que l’Objectif de développement durable (ODD) numéro 14 vise la conservation et l’exploitation responsable des océans, des mers et des ressources marines à des fins de développement durable.

La Journée mondiale de l’océan 2020, placée sous le thème «Innovation for a Sustainable Ocean», légitime de mettre en lumière les actions de Lydec allant dans le sens de la protection du littoral et de l’océan.

Les réalisations du délégataire

La feuille de route développement durable 2030 (FRDD 2030) de Lydec est adossée aux référentiels nationaux et internationaux en matière de développement durable. Le délégataire contribue également à l’engagement n°13 : «agir pour la santé de l’environnement et la protection des océans» de la feuille de route développement durable 2017-2021 de Suez.

Concrètement, l’entreprise cotée à la Bourse de Casablanca a mis sur pied un système de dépollution des eaux usées du Grand Casablanca afin de préserver la ressource en eau et traiter les eaux usées. Ce qui permet d’éviter le rejet de polluants dans l’environnement et l’océan.

L’on recense deux stations de prétraitement des eaux usées pour les systèmes anti-pollution est et ouest du Grand Casablanca, avant le rejet en mer, et deux stations d’épuration des eaux usées (Step) pour les zones éloignées des deux grands systèmes anti-pollution du Grand Casablanca.

L’autre infrastructure du délégataire, et non des moindres, est la station de la route d’Azemmour. Ce site, qui a pour rôle d’accueillir et de refouler les eaux usées de la grande zone allant de Dar Bouazza jusqu’à la station de pompage, a fait l’objet d’une opération de curage manuel en 2019, réalisée selon un mode opératoire prédéfini.

 

L’innovation pour contrer la pollution
Lydec a développé une solution innovante pour lutter efficacement contre la pollution de l’océan. D’ailleurs, celle-ci a été primée, entre autres, par le programme Innotech de Suez en 2019. Il s’agit d’un filet d’interception de déchets flottants, en cours d’installation. En clair, la solution de l’entreprise qui a fait du développement durable un parti pris, permet d’atténuer l’impact des déchets flottants et empêcher ainsi leur retour vers la baie d’El Hank. Par ailleurs, rappelons que Lydec est sensible aux rejets d’eaux industrielles particulièrement nuisibles pou le littoral. Pour avoir un ordre de grandeur, en 2019, l’entreprise dirigée par JeanPascal Darriet a signé 67 nouvelles conventions d’accompagnement et a réalisé 2.715 enquêtes sur les rejets industriels. Au total, 173 assistances techniques auprès des industriels ont été effectuée par Lydec afin de limiter la pollution.
Actualités Marocaines Développement durable

Partage RÉSEAUX SOCIAUX