Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités Marocaines - Degré du réchauffement climatique en hausse

Actualités Marocaines - Degré du réchauffement climatique en hausse
Vendredi 12 Juillet 2019 - Par seo

 

Les perspectives pour atteindre les objectifs de réduction du réchauffement climatique sont sombres.

Le réchauffement pourrait bien dépasser 3°C d'ici la fin du siècle.

 

Par M.D

 

Le dernier rapport sur les progrès accomplis dans la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD) doit être considéré comme une énième alerte par la communauté internationale.

Pour rappel, les 17 ODD engagent les pays à mobiliser les efforts pour mettre fin à toutes les formes de pauvreté, lutter contre les inégalités et œuvrer contre le changement climatique.

Le rapport qui suit les progrès accomplis dans les 193 États-membres de l'ONU au regard de 17 Objectifs, révèle qu’en dépit des nombreuses tendances concernant les ODD soient communes à toutes les régions, il existe d'importantes différences régionales.

Le plus inquiétant est que les perspectives pour l’atteinte des objectifs de réduction du réchauffement  climatique sont sombres. Pour cause, avec l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre, le changement climatique se produit à un rythme beaucoup plus rapide que prévu. Il est utile de rappeler que la température moyenne de la planète est déjà supérieure à 1°C aux niveaux préindustriels.

Du côté de l’organisation onusienne, l’on fait savoir que le réchauffement se poursuivra à un rythme insoutenable et pourrait bien dépasser 3°C d'ici la fin du siècle, si la communauté internationale n'en fait pas davantage.

 

L’extrême pauvreté résiste

Par ailleurs, l'extrême pauvreté définie par l'ONU comme une condition caractérisée par une privation grave des besoins humains fondamentaux, continue de décliner, mais ce déclin s'est ralenti au point que le monde n'est pas sur la bonne voie pour atteindre l'objectif de moins de 3 % de la population mondiale vivant dans une pauvreté extrême d'ici 2030. Selon les estimations actuelles, celle-ci se situerait autour de 6%, soit environ 420 millions de personnes, une situation jugée gravement préoccupante.

L’ONU relie cette donne aux conflits violents et aux catastrophes. A titre illustratif, dans la région arabe, l'extrême pauvreté était auparavant inférieure à 3% mais les conflits en Syrie et au Yémen ont augmenté ce taux. A noter enfin que la faim est de nouveau en hausse dans le monde, avec environ 821 millions de personnes sous-alimentées en 2017, contre 784 millions en 2015. En d’autres termes, une personne sur neuf dans le monde ne mange pas à sa faim. ◆

 

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX