Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Marché des capitaux: cap sur les «Gender Bonds»

Marché des capitaux: cap sur les «Gender Bonds»
Jeudi 25 Mars 2021 - Par admin

Nasser Seddiqi, directeur des opérations financières et des marchés à l'AMMC, nous parle du potentiel de développement des Gender Bonds au Maroc.

 

Propos recueillis par A. Hlimi

 

Finances News Hebdo : L'AMMC a publié récemment un guide sur les «Gender Bonds». Pourriez-vous nous définir cet instrument financier ?

Nasser Seddiqi : Les Gender Bonds sont une évolution relativement récente dans le domaine des instruments financiers durables. Ils peuvent être globalement définis comme des obligations qui favorisent l’égalité homme-femme et l’autonomisation des femmes en finançant des projets et activités qui contribuent à ces objectifs. Aussi, il est communément admis que les Gender Bonds sont un type d’obligations sociales, dont les activités éligibles visent particulièrement l’amélioration de la condition de la femme. Ainsi, un Gender Bond peut prendre n’importe quelle structure financière, du moment que l’émetteur démontre des impacts positifs sur une population de femmes, propose une émission alignée sur des standards internationaux tels que les Social Bonds Principles ou les SustainabilityLinked Bonds Principles, et produit une revue externe qui atteste de cet alignement. En effet, les Social Bonds Principles et les Sustainability-Linked Bonds principles, publiés par l’Association internationale des marchés de capiatux (Ndlr  : ICMA - International Capital Markets Association), sont les référentiels internationaux les plus adaptés pour la structuration de Gender Bonds crédibles.

 

F.N.H. : Pourquoi considérez-vous que les "Gender Bonds" sont en relation avec le développement durable ?

N. S. : Je rappelle d’abord que, depuis 2016, lors de la COP22, les principaux acteurs du secteur financier marocain se sont mobilisés pour la promotion de la finance durable. Cette mobilisation s’est notamment traduite par l’élaboration de deux feuilles de route : l’une pour l’alignement du marché financier marocain sur le développement durable, et l’autre pour favoriser l’émergence de la finance durable en Afrique. La finance durable est un concept assez large qui regroupe des pratiques visant à financer les initiatives contribuant à l’atteinte des objectifs globaux de développement durable. Parmi les 17 objectifs de développement durable (ODD) définis par l’ONU, l’objectif N° 5 vise expressément l’atteinte de l’égalité homme-femme et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Cet objectif se décline en 9 cibles qui traitent des inégalités homme-femme sur les plans humain, économique et juridique. En outre, diverses études démontrent que, d’une part, des inégalités significatives existent entre les hommes et les femmes en matière d’atteinte des objectifs de développement durable, que ces inégalités se sont aggravées dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, et d’autre part, que l’amélioration de l’égalité entre les hommes et les femmes est essentielle pour l’atteinte de tous les ODD. Ainsi, l’égalité homme-femme est une thématique centrale et transversale du développement durable. Dès lors, les initiatives visant la promotion de la finance durable devraient aussi prévoir des mécanismes permettant de traiter les inégalités homme-femme, notamment à travers la mise en place de financements adaptés.

 

F.N.H. : Pensez-vous que les acteurs marocains auront de l'appétit pour ce type d'émissions ?

N. S. : En plus de la forte mobilisation dont a fait preuve l’écosystème financier marocain depuis la COP22, et qui s’est traduite par la réalisation d’émissions d’instruments financiers durables et par l’adoption volontaire de pratiques de durabilité par certains émetteurs sur le marché, la circulaire 03/19 de l’AMMC, adoptée en juin 2019, a notamment introduit le reporting ESG pour les émetteurs. Ce reporting éclaire, entre autres, sur les pratiques des émetteurs en termes de parité, et les incite ainsi à améliorer leur performance sur ce volet. Aussi, les investisseurs disposent de plus de matière pour intégrer les aspects extra-financiers dans leur prise de décision, notamment ceux liés aux pratiques de durabilité et aux risques extra-financiers des émetteurs.

Par conséquent, des stratégies d’investissement basées sur ces aspects devraient progressivement se développer sur le marché, sous l’effet de la prise de conscience du lien fort entre la performance ESG et la résilience des entreprises. Les Gender Bonds sont d’abord des instruments de dette. A ce titre, ils représentent un intérêt pour tout investisseur désirant une exposition sur la dette privée, sous réserve de l’adéquation des caractéristiques financières de l’instrument avec les objectifs de l’investisseur. De plus, ils représentent un intérêt particulier pour les investisseurs recherchant un impact de durabilité ou ayant des stratégies d’investissement basées sur des critères ESG.

L’évolution très rapide et importante du marché des instruments financiers durables labellisés montre un grand intérêt des acteurs du marché pour ces instruments, et présage d’un grand potentiel de développement pour les gender bonds. Ainsi, pour accompagner le développement du segment des instruments durables sur notre marché, nous avons publié le guide sur les Gender Bonds, en sensibilisant sur l’intérêt que représentent ces instruments, tout en fournissant des orientations pratiques pour la réalisation des émissions et leur compréhension par les investisseurs. Cette publication s’inscrit dans le cadre d’une démarche plus globale visant à favoriser l’égalité homme-femme. A ce titre, l’AMMC prend part à plusieurs initiatives, notamment législatives et réglementaires, qui devraient permettre d’instaurer une meilleure représentation des femmes dans les activités économiques. 

 

 

 

 

 

 

 

Economie AMMC Développement durable

Partage RÉSEAUX SOCIAUX