Développement durable

Tous les articles

Hydrogène vert: la décarbonation de la centrale électrique de Laâyoune expliquée par Joseph Anis

Hydrogène vert: la décarbonation de la centrale électrique de Laâyoune expliquée par Joseph Anis

Le Maroc poursuit son ambition de porter la part des EnR dans son mix énergétique à 52% à l’horizon 2030. Joseph Anis, présidentDirecteur général de la division Gas Power de GE Vernova en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, nous fait un tour d’horizon sur la contribution de GE Vernova dans l’étude de faisabilité devant servir au projet de conversion de la centrale thermique de Laâyoune en une 100% hydrogène vert.

 

Propos recueillis par D. M.

Finances News Hebdo : Tout d’abord, on parle beaucoup de l'hydrogène vert. Qu'estce que c'est exactement ? Et quel rôle joue-t-il dans la production d’électricité ?

Joseph Anis : La croissance rapide des énergies renouvelables, notamment l'énergie éolienne et solaire, modifie le paysage de l'approvisionnement en électricité et la façon dont les turbines à gaz sont appelées à produire de l'électricité pour le réseau. Le réseau électrique moderne a besoin de ressources intelligentes capables de monter et de descendre en puissance rapidement, efficacement et de manière répétée. Les turbines à gaz jouent un rôle crucial dans l'équilibrage du réseau lors de l'intégration de sources d'énergies renouvelables, en raison de leur flexibilité et de leur capacité de réaction rapide. Le déploiement du gaz est souvent le moyen le plus rapide de réduire les émissions tout en créant une base solide pour amplifier la croissance des énergies renouvelables. Les turbines à gaz sont une voie vers la décarbonation, à la fois grâce aux technologies de précombustion, avec des combustibles à faible teneur en carbone ou sans carbone comme l'hydrogène, et grâce aux technologies de postcombustion comme le captage et la séquestration du carbone.

F.N.H. : Vous avez signé conjointement avec l'ONEE et la société Nareva un protocole d'accord portant sur une collaboration pour la réalisation d'une étude de faisabilité ayant pour objectif de développer des solutions communes pour décarboner la centrale électrique de Laâyoune de l'ONEE. Quelle est la contribution de GE Vernova à cette étude de faisabilité ?

J. A. : GE Vernova aidera la centrale électrique de Laâyoune, alimentée par trois turbines à gaz lourdes GE Vernova 6B, à fournir de l'électricité générée à partir de 100% d'hydrogène vert produit dans le parc éolien de Nareva à Laâyoune, pour soutenir l'expansion de la capacité installée renouvelable en fournissant une production d'électricité plus fiable et décarbonée. En plus de son expérience de pointe dans les turbines à gaz, GE Vernova dispose d'un portefeuille étendu et d'une expertise approfondie dans les éoliennes, les solutions solaires et de stockage d'énergie, les systèmes de réseau, les technologies de conversion d'énergie et les services de consultation en énergie, qui sont des éléments clés pour mettre en place la chaîne de valeur de l'hydrogène (vert). Ces éléments font partie du portefeuille technologique de GE Vernova avec le potentiel d’être inclus dans cette étude. Dans un premier temps, la collaboration portera sur la turbine à gaz (technologie GE Vernova) devant être convertie en hydrogène à 100%. GE Vernova a une large expérience sur le terrain avec près de 30 turbines à gaz GE Vernova 6B ayant fonctionné à l'hydrogène au cours des deux dernières décennies.

F.N.H. : Après cette étude, quelle sera la prochaine étape du processus ?

J. A. : L'étude devrait être achevée dans deux ans et consiste à explorer une étude technico-économique d'une solution intégrée qui incorpore l'ensemble de la chaîne de valeur de la production, pour fournir 100% d'hydrogène en volume pour une turbine à gaz pendant les périodes de demande de pointe. Après l'étude, les résultats de l'évaluation peuvent ouvrir la voie à l'intégration à grande échelle de toutes les turbines à gaz avec de l'hydrogène vert, visant à atteindre une décarbonation à 100% de la centrale électrique de Laâyoune.

F.N.H. : Pouvez-vous nous expliquer comment sera réalisée la conversion d'une centrale thermique de 99 mégawatts alimentée au fioul lourd en une centrale 100% hydrogène ?

J. A. : Comme les turbines à gaz sont intrinsèquement flexibles en matière de carburant, elles peuvent être configurées pour fonctionner à l'hydrogène vert ou à des carburants similaires en tant qu'unité nouvelle, ou être mises à niveau même après un service prolongé avec des carburants traditionnels, c'est-à-dire le gaz naturel. Les turbines à gaz ont la capacité de fonctionner à l'hydrogène, soutenant diverses applications industrielles, notamment les aciéries, les raffineries et les usines pétrochimiques. L'ampleur des modifications requises pour configurer une turbine à gaz en vue de fonctionner à l'hydrogène dépend de facteurs tels que la configuration initiale de la turbine à gaz, l'ensemble de l'installation, y compris les systèmes de sécurité, ainsi que le rapport de mélange souhaité d'hydrogène dans le carburant.

F.N.H. : Quels pourraient être les avantages économiques d'un tel projet ?

J. A. : GE Vernova estime que les solutions à faible teneur en carbone, telles que les énergies renouvelables soutenues par l'énergie gazière, peuvent contribuer à un avenir énergétique plus décarboné, tout en garantissant la fiabilité du système. Des projets énergétiques plus propres signifient potentiellement plus d'investissements, de développement de la chaîne d'approvisionnement, de renforcement des capacités, de formation et de croissance économique durable liée à une source d'énergie à plus faible teneur en carbone. Il existe des opportunités de développement économique, en partenariat avec des fournisseurs locaux et la main-d'œuvre, pour faire de ce projet un projet durable pour l'avenir de la région. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 25 Avril 2024

La 27ème édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès du 24 mai au 1er juin 2024

Jeudi 25 Avril 2024

Maroc - France : l’intimité stratégique, selon Darmanin !

Mercredi 24 Avril 2024

GITEX AFRICA 2024 : lancement de la première édition des African CIO Awards

Mercredi 24 Avril 2024

Trafic aérien : plus de 6.873.487 passagers à fin mars 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux