Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement : 14 ans au service de l’environnement

Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement : 14 ans au service de l’environnement
Dimanche 06 Mars 2016 - Par admin

envi

Pour concrétiser le travail de plusieurs années, la Fondation vient de signer deux conventions portant sur la qualité de l’air et la lutte contre le réchauffement climatique. Huit entreprises se sont portées volontaires pour mener un projet pilote, à partir de 2016, en vue de réduire leurs GES. Deux outils sont mis en place pour accompagner les entreprises dans la lutte contre le changement climatique.

Depuis sa création en 2001, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement oeuvre pour la mise à niveau environnementale du pays à travers l’éducation et la sensibilisation. Présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, la Fondation a mené plusieurs programmes et projets orientés, entre autres, vers l’éducation à l’environnement, la sauvegarde du littoral, l’amélioration de la qualité de l’air, la compensation volontaire carbone, le tourisme responsable…
Pour concrétiser 14 ans de travail, la Fondation vient de signer deux conventions portant sur la qualité de l’air et la lutte contre le réchauffement climatique.
La première convention «éco-épidémiologique», qui a mobilisé six acteurs notamment les ministères de la Santé, de l’Environnement, de l’Eau, la direction des Collectivités locales, celle de la Météorologie nationale et la région du Grand Casablanca, consiste à mettre en place une veille sanitaire éco-épidémiologique dans la région Casablanca-Settat.
Quant à la deuxième convention «Le pacte Qualit’air», elle concerne le secteur privé, particulièrement la CGEM et les huit entreprises qui ont choisi de s’engager dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre et à la lutte contre le réchauffement climatique. Ces entreprises se sont portées volontaires pour mener ce projet pilote, et ce à partir de 2016.
Elles s’engagent ainsi à établir leur bilan gaz à effet de serre, mettre en place des mesures de réduction du GES, compenser leurs émissions irréductibles, sensibiliser leurs collaborateurs, clients, fournisseurs…
Il faut dire que la coopération entre la Fondation et le patronat dans le domaine environnemental ne date pas d’aujourd’hui mais depuis plusieurs années. Mobiliser l’ensemble des parties prenantes pour agir en faveur du climat est la vision conjointe que les deux partenaires se sont fixée.
Une vision réaffirmée lors de l’appel de Tanger qui souligne «que les engagements pour le climat qui seront pris au plan international devront s’appuyer sur des actions volontaristes à l’échelle nationale et locale grâce à une mobilisation encore plus forte des autorités locales, des entreprises, des organisations non gouvernementales et des individus, en complément à l’action des Etats».
Pour soutenir ces entreprises dans la lutte contre les changements climatiques, la Fondation a mis à leur disponibilité des entreprises deux outils dont un permet la réalisation d’un bilan des émissions de GES et l'autre la compensation volontaire des émissions inévitables.

 

Brève

Un concours pour inciter au recyclage
Esprit pub Maroc (EPM) organise, en partenariat avec l’Ecole nationale de l’architecture de Rabat (ENAR), Hit Radio et le Musée Mohammed VI, la première édition d’un concours de recyclage ouvert à tous les étudiants résidant au Maroc. Une compétition qui consiste à réaliser des rendus sous le thème «al bali yerje3 ghali».
Une plate-forme «www.concoursrecyclage.com» a été créée à cet effet pour permettre aux étudiants de soumettre leur candidature du 22 février au 22 avril 2016. Les primés bénéficieront d'une couverture médiatique et le premier prix d'un affichage sur panneau urbain 4/3. Aussi, les trois premiers rendus primés seront exposés lors de la COP22.

Lamiae Boumahrou

Partage RÉSEAUX SOCIAUX