Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités Développement Durable : la tutelle pour Aïd Al Adha 2019

Actualités Développement Durable : la tutelle pour Aïd Al Adha 2019
Lundi 29 Juillet 2019 - Par seo

85% des peaux récoltées durant Aid Al-Adha 2019 sont dégradés et ne peuvent être valorisés, ce qui engendre pour le secteur du cuir une perte sèche de 70 MDH annuellement.

Une campagne de sensibilisation nationale pour la protection de l’environnement pendant Aïd Al-Adha 2019 a été lancée.

Par M.D

Environnement : le dispositif de la tutelle pour Aïd Al Adha 2019

Chaque année, à l’approche de Aïd Al-Adha, l’une des plus grandes fêtes de la communauté musulmane, les autorités publiques multiplient les actions afin que ce moment festif particulièrement apprécié des enfants, se passe dans les meilleures conditions pour l’ensemble des Marocains.

Le secrétariat d’Etat chargé du Développement durable organise dans ce sens une campagne de sensibilisation nationale. L’objectif étant de contribuer à la protection de l’environnement pendant Aïd Al-Adha. Cette initiative est d’autant salutaire que cette période favorise un ensemble de pratiques nuisibles à l’environnement et une augmentation des quantités de déchets produits. Lesquels sont susceptibles de constituer une menace pour la santé publique et la salubrité des villes.

Consciente de la nécessité d’informer les populations, Nezha El Ouafi, secrétaire d'État chargée du Développement durable, a présidé récemment le lancement de la campagne de conscientisation à Rabat.

 

Aïd Al-Adha 2019 : La grande nouveauté !

«L'objectif de cette campagne intégrée est de sensibiliser les citoyens à la nécessité de préserver la propreté des milieux et des espaces, en nettoyant les lieux d'abattage, en collectant les ordures et résidus dans des sacs fermés et en évitant de les jeter dans les canaux d’assainissement liquide», explique-t-on du côté de la tutelle. La campagne de cette année mettra l’accent en particulier sur la préservation des peaux afin de pouvoir les récupérer et les valoriser dans l’industrie du cuir.

Les données disponibles sont édifiantes. En effet, faute d’une prise de conscience aigüe, 85% des peaux sont dégradées et ne peuvent être valorisées, ce qui engendre pour le secteur du cuir une perte sèche de 70 MDH annuellement.

 

Aïd Al-Adha 2019 : Un taux de valorisation de 15%

Il faut savoir qu’au Maroc, le taux de valorisation des peaux à l’occasion de la grande fête n’est que de 15%. Pour remédier à cette perte sèche, les hommes de Nezha El Ouafi exhortent la population à préserver les peaux, lors de l’abattage, et à les conserver jusqu’à leur collecte et leur valorisation dans l’industrie du cuir.

Pour rappel, le tri des peaux en cuir est l’un des volets du Plan national de valorisation des déchets, présenté le 11 mars 2019 dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale du développement durable (SNDD).

Concrètement, une opération de tri des peaux sera organisée en collaboration avec plusieurs partenaires du Département de tutelle dans quatre villes, en l’occurrence Rabat, Casablanca, Fès, et Marrakech. Cette opération a pour vocation, à terme, d’être généralisée à l’ensemble des villes du Royaume. ◆

 

Aïd Al-Adha 2019 : Les médias mis à contribution

Pour le succès de cette action, la tutelle mise sur les médias. A ce titre, rappelons que la campagne de sensibilisation comprend la diffusion de capsules sur les chaînes de télévision et les antennes de radio et sur les sites électroniques et les réseaux sociaux.

«Il sera procédé à cette occasion à l’organisation d’opérations sur le terrain avec la participation des caravanes mobiles de sensibilisation, qui seront animées par des associations environnementales et au cours desquelles seront distribués des supports d’information et de  communication», souligne le secrétariat d’Etat, qui précise que «cette campagne est organisée en partenariat avec la Fédération marocaine des industries de cuir (Fedic), les collectivités locales, les sociétés  délégatrices de collecte des déchets, et la société civile».

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX