Bourse & Finances

Tous les articles

Les banques marocaines toujours vulnérables au risque de concentration des crédits

Crédit : Vulnérabilité des banques marocaines - Actualité Finance Maroc

 

Le rapport sur la stabilité financière, nous apprend que la vulnérabilité des banques face au risque de concentration sur les grands débiteurs persiste.

Selon les derniers chiffres, les engagements bilan et hors-bilan portés par les banques sur les grands débiteurs ont marqué une progression de 3,6% à fin 2018, pour totaliser 368 milliards de DH dont 38,1% concernent les 10 plus grands groupes. 

Rappelons que l’on entend par grand débiteur, toute contrepartie bénéficiant d’un crédit supérieur ou égal à 5% des fonds propres de la banque.

Les prêts et titres de créance, représentant la part majoritaire des expositions bilan et 61% du total des crédits accordés aux entreprises, ont connu une hausse de 12% en 2018 contre une baisse de 1% en 2017. Ainsi, le niveau de concentration s’est établi à 2,7 fois les fonds propres des banques.

Pour rappel, en 2016, le coefficient de division des risques avait été revu à la baisse par la Banque centrale. Ce ratio prudentiel, qui consiste à limiter, en fonction des ressources propres de la banque, les engagements maximum que celle-ci peut accorder à un seul client, étaient passés  de 20% à 15%.

 

 

A lire >  Banques/Grands comptes : Le tour de vis de BAM

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 23 Septembre 2022

CIH Bank maintient la certification ISO 9001

Jeudi 22 Septembre 2022

Banques: les marges de manœuvre de CIH Bank

Mercredi 21 Septembre 2022

BMCE Capital Solutions obtient sa certification ISAE 3402 type II pour son activité Titres

Mercredi 14 Septembre 2022

Risques climatiques: la BEI appuie le Crédit Agricole du Maroc

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux