Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Paiement Mobile au Maroc : Société Générale suit le changement

Paiement Mobile au Maroc : Société Générale suit le changement
Mardi 10 Septembre 2019 - Par Finances News

 

Entretien avec Asmae Hajjami, Directrice Générale et membre du Directoire de Société Générale Maroc

 

- Engagée dans un vaste chantier de transformation digitale, Société Générale Maroc s'appuie sur des méthodes collaboratives pour développer les services de demain, en particulier dans le paiement mobile au Maroc.

- A l’issue du programme OpenTech Challenge, la banque a confirmé son intérêt à collaborer avec trois start-up innovantes.

- Le point avec Asmae Hajjami.

 

Propos recueillis par A. Hlimi

 

Finances News Hebdo : Société Générale a organisé récemment un Open Tech Challenge sur la thématique du paiement mobile au Maroc. Pourquoi ce choix et quels sont les objectifs recherchés à travers cet exercice ?

Asmae Hajjami : L’innovation est une valeur forte du groupe Société Générale et Société Générale Maroc. Elle fait partie de notre ADN. C’est donc un axe stratégique de notre plan de transformation. Nous souhaitions nous ouvrir sur l’écosystème et faire participer les start-up et entrepreneurs à une démarche de co-construction, pour enrichir notre offre de paiement mobile «So Pay» au Maroc.  Nous avons donc opté pour une démarche participative basée sur la réflexion collective, l’innovation et la création de valeur.

Avec ce programme d’Open Innovation conçu en partenariat avec CEED Maroc et à travers notre Digital Factory, nous avons eu l’ambition de stimuler l’esprit de l’innovation, accompagner les jeunes start-up et entrepreneurs innovants à co-créer de la valeur ajoutée aux parcours clients en proposant des solutions fluides et simplifiées.

Au lancement de notre offre de paiement mobile So Pay, nous avons décidé de mettre en place ce challenge car le paiement mobile est un sujet qui fait ses débuts au Maroc et qui nous impose de lancer des réflexions quant à son usage, ce dernier étant en phase d’installation et avec des impacts sociaux et économiques significatifs.

Nous avons voulu innover et proposer une solution riche, à valeur ajoutée et différenciatrice sur le marché. Quoi de mieux que de faire appel à la jeunesse, aux idées neuves et aux réels acteurs de l’innovation ? Nous avons ainsi souhaité faire participer les start-up à l’enrichissement de notre solution de paiement mobile «So Pay» afin d’agir collectivement pour l’installation du paiement mobile au Maroc et offrir à la population marocaine une offre «wallet» riche et intéressante.

Nous avons accompagné les start-up à travers un programme de mentoring afin d’affiner au mieux leurs propositions et faire en sorte que celles-ci puissent répondre aux challenges du programme, à savoir : développer une communauté d'utilisateurs; enrichir l'offre So Pay; proposer des services à valeur ajoutée aux commerçants.

 

Paiement Mobile au Maroc

 

F.N.H. : Quels types de solutions ont été développés par les participants à l'issue des Pitch Days ?

A. H. : Nous avons sélectionné les start-up suivant plusieurs étapes et phases d’accompagnement et mentoring. D’abord ont eu lieu les Pitch Days nous permettant de vérifier l’adéquation des idées proposées aux challenges du programme et de démarrer les séances de coaching et mentoring avec les start-up sélectionnées, en préparation du Démo Day. Au terme du programme, nous avons organisé le Démo Day, étape de sélection ultime du programme. Les participants ont pitché leurs projets face à un panel constitué des dirigeants de la banque et l’équipe de CEED.

A l’issue du Démo Day, nous avons pu confirmer notre intérêt à collaborer avec 3 start-up et porteurs de projets que sont Dibaka, Pay By  et Bassite Travel Pay .

 

Paiement Mobile au Maroc


LIRE AUSSI : Paiement mobile au Maroc : une entrée en matière compliquée

Plusieurs obstacles entravent le développement du paiement mobile malgré l'optimisme des professionnels. Depuis, 150.000 wallets ont pu bénéficier des services de paiement mobile de manière intéropérable. Mais aucun engouement ne s’est fait sentir. Pourquoi ? La culture et l’acceptation restent les principales pierres d’achoppement au développement de cette industrie au Maroc, selon les observateurs... Lire l'article 


F.N.H. : Ces solutions pourraient-elles être utilisées en interne ?

A. H. : La démarche de co-construction avec l’écosystème des start-up a comme objectif la création des composants digitaux et de nouveaux services permettant d’enrichir nos solutions et produits. L’organisation du programme OpenTech Challenge est structurée autour de thématiques métiers prioritaires pour nous et dont l’objectif est de créer de la valeur pour le client, la start-up et la banque.

Cette démarche est menée pour détecter les innovations et les tendances business et technologiques, nous permettant ainsi d’accélérer notre transformation digitale et la création de nouveaux modèles commerciaux.

En posant un regard neuf sur nos métiers, ces «jeunes pousses» du digital sont des aiguillons qui nous aident à stimuler notre audace et notre créativité.

 

F.N.H. : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre solution mobile payment So Pay et quels sont vos objectifs à moyen terme ?

A. H. : Nous proposons un wallet accessible, simple d’utilisation et intuitif. Aujourd’hui, notre solution So Pay est complète et permet d’assurer quasiment toutes les opérations de paiement mobile.

L’abonnement à notre wallet est gratuit, il est 100% interopérable et présente un parcours client pratique et innovant. Notre solution est amenée à évoluer et à s’enrichir, notamment grâce aux idées des start-up sélectionnées lors du programme Open Tech Challenge. 

 

Paiement Mobile au Maroc

 

F.N.H. : Certains experts estiment que le paiement mobile mettra plusieurs années à se développer au Maroc. Partagez-vous cet avis ?

A. H. : Certes, des défis sont à relever pour que le paiement mobile puisse connaître son plein essor au Maroc. Les populations sont toujours attachées au cash, certaines sont réfractaires à l’usage des moyens de paiement électroniques au Maroc.

Cela dit, nous sommes prêts à déployer tous les efforts possibles pour faire en sorte que le paiement mobile puisse se développer pleinement au Maroc et en généraliser l’usage, tenant compte des avantages que ce dernier présente : praticité et instantanéité, plus de traçabilité, fluidité des transactions, réduction du coût du cash…

Nous sommes certains aujourd’hui que le paiement mobile a un réel potentiel de développement au Maroc et en Afrique et croyons que son essor nécessite l’implication des acteurs de l’innovation mais aussi et, surtout, l’ouverture des acteurs financiers sur leur écosystème pour co-créer une réelle dynamique autour du paiement mobile sur le marché marocain. 

 

F.N.H. : Votre Digital Factory est opérationnelle depuis près d'une année. Quelles sont ses ambitions et quel bilan d'étape pouvez-vous dresser ?

A. H. : La Digital Factory de Société Générale Maroc a comme mission d’accélérer notre transformation digitale et la livraison de la feuille de route des nouveaux produits et services. Après la phase de mise en place, nous avons commencé à dérouler l’exécution de notre stratégie digitale qui s’articule autour de la vision client, une organisation agile, un nouveau modèle opérationnel, un socle technologique moderne et une collaboration avec l’écosystème des start-up.

Nous avons l’ambition d’accélérer notre transformation digitale, celle-ci étant un axe de notre plan stratégique 2019-2022. Nous allons continuer la refonte de nos parcours clients et nos services digitaux ainsi que la généralisation de l’agilité à tous les niveaux de notre banque. Offrir une meilleure expérience pour nos clients et accélérer la mise en service de nouveaux produits constituent la priorité de notre Digital Factory.

Le bilan de cette première étape est positif et en alignement avec notre plan d’exécution. Nous nous sommes organisés en équipes pluridisciplinaires regroupant différentes compétences métiers et technologiques. Nous avons aussi mis en place une nouvelle architecture IT, avons développé et livré les premières solutions digitales, dont la mise en ligne de la nouvelle version de notre plateforme Bankaty. Cette dernière propose au client deux parcours d’ouverture de compte au choix (Digital ou Phygital), alliant une expérience client renouvelée à des innovations technologiques et ergonomiques. ◆

 

 

Banque Digital start-up

Partage RÉSEAUX SOCIAUX