WhatsApp porte plainte contre l’entreprise israélienne NSO group

WhatsApp porte plainte contre l’entreprise israélienne NSO group

 

L’application de messagerie cryptée détenue par Facebook a déposé une plainte contre l’entreprise israélienne NSO group, spécialisée dans les logiciels d’espionnage.

WhatsApp l’accuse d’avoir contribué au piratage de 1400 appareils, appartenant à des journalistes et des militants des droits de l’Homme résidant principalement à Bahreïn, Emirats arabes unis et au Mexique.

La messagerie avait révélé en mai dernier qu’un logiciel malveillant avait exploité une faille de sécurité dans son système. «Après des mois d’enquête, nous pouvons dire qui a mené cette attaque», a déclaré Will Cathcart, le patron de WhatsApp, dans un éditorial publié dans un quotidien américain.

NSO Group est notamment connue pour son logiciel Pegasus, capable d’accéder aux données d’un smartphone et de prendre le contrôle de la caméra et du micro.

L'entreprise se défend en affirmant mettre sa technologie uniquement à disposition de gouvernements, dans le seul objectif de combattre la criminalité et le terrorisme.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 03 Octobre 2022

Gaz : l'Europe appelée à des économies cruciales pour maintenir ses stocks à des niveaux suffisants (AIE)

Lundi 26 Septembre 2022

OCDE: "le monde paiera le prix de la guerre en 2023"

Vendredi 23 Septembre 2022

Australie : piratage des données de près de 10 millions d’abonnés

Jeudi 22 Septembre 2022

Énergies renouvelables: le nombre d’emplois dans le secteur a atteint 12,7 millions dans le monde

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux