Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités

Transformation des entreprises: les freins à l'innovation

Transformation des entreprises: les freins à l'innovation
Jeudi 17 Decembre 2020 - Par admin
 
Horizon Press Group (Les inspirations ECO, LesECO.ma, Le Site info) a organisé ce mardi 15 décembre 2020, en partenariat avec Philip Morris Maroc,  un Webinaire autour du thème « Transformation des entreprises, quand l’innovation devient une nécessité ».
 
Trois experts ont pris part à ce rendez-vous. Il s’agit de Abla Benslimane, directrice des affaires externes à Philip Morris Maroc, Mohamed Ahazzam, directeur de la Transformation SAP Afrique francophone et Ismail Belkhayat, cofondateur et & CEO de Chari.ma. 
 
Plusieurs enseignements sont à retenir de ce webinaire modéré par Hicham Bennani, directeur général délégué du groupe Horizon Press en charge du pôle éditorial. Parmi ceux-ci, la difficulté à innover au Maroc.
 
Ismail Belkhayat est d’ailleurs longuement revenu sur cette problématique pour dire « que ce soit pour les startups ou les grands groupes», pour innover, ce sont souvent les sources de financement suffisantes qui font défaut. Ce n’est pas tout, selon le jeune entrepreneur. Les mentalités ne sont pas assez évoluées au Maroc. Pourtant, citant l’exemple de l’entreprise Kodak qui a été emportée par le numérique après 100 ans de règne sans partage sur le monde de la photographie, des changements s’imposent sur tous les plans.
 
Abla Benslimane est de cet avis. Elle est également convaincue que les entreprises sont condamnées à innover au vu du contexte actuel, marqué par de multiples incertitudes et les changements radicaux dans le comportement des consommateurs, de plus en plus exigeants. Des entreprises en ont d’ailleurs pris conscience, dit-t-elle citant le cas de Philip Morris, figure de proue de l'innovation notamment avec son appareil électronique sans fumée IQOS.
 
Ce dernier propose une alternative à la cigarette classique, entre autres innovations majeures. Il faut également noter que Philip Morris a mis en place une plateforme digitale dédiée à la prise de commandes. Elle représente un tiers du chiffre d’affaires du géant mondial.  
 
Mohammed Ahazzam, Directeur de la transformation SAP Afrique francophone a, lui, une autre idée pour assouplir le climat des affaires au Maroc, «peu enclin à l’innovation». « Les temps ont changé », dit-t-il, avant d’ajouter qu’ « un business model stable n’existe. N’importe quel modèle peut-être perturbé par n’importe quel nouvel acteur qui entre en scène », estime l’homme qui murmure à l’oreille des clients de SAP en quête d’innovation, avant de nous livrer quelques règles de bonne pratique.
 
«Quand on veut mettre en place quelque chose de nouveau, il faut qu’il soit bénéfique à tout le monde», indique l’intervenant, soulignant que la loyauté et la fidélité des consommateurs n’ont jamais été  aussi incertains.
 
Pour ce qui est de l’approche communicative, les intervenants sont unanimes. Que ça soit au Maroc ou ailleurs, toute transformation a besoin d’une base solide. A cela il faut ajouter l'aspect humain qui doit être au coeur de toute transformation au sein de l'entreprise, insistent les intervenants.
 
 
 
Actualités Marocaines Actualité Entreprises Digitalisation

Partage RÉSEAUX SOCIAUX