Tempête de grêle à Fès-Meknès: Une start-up marocaine apporte son expertise technique aux exploitants

Tempête de grêle à Fès-Meknès: Une start-up marocaine apporte son expertise technique aux exploitants

Start-up spécialisée dans la fourniture d’outils d’aide à la décision aux agriculteurs, SOWIT accompagne les producteurs africains, notamment sur les questions de fertilisation azotée, pilotage de l’irrigation, veille phytosanitaire ou encore estimation de rendement. 


Au Maroc, SOWIT accompagne notamment les producteurs de céréales, colza, olives, agrumes et pommiers afin d’optimiser leurs conduites techniques et de générer des économies de l’ordre de 20% sur les intrants tout en améliorant la qualité de leurs productions et optimisant leurs opérations.

Récemment dépêchée à El Hajeb et Sefrou pour des survols de drone visant le suivi des cultures arboricoles, l’équipe technique de SOWIT a pu constater la vigueur de développement des vergers et la bonne marche de la saison malgré la sècheresse et les risques phytosanitaires qui se sont répandus cette année sur une partie considérable des vergers marocains à l’image de l’œil de paon sur les oliviers ou le jaunissement sur les pommiers. 


Le récent épisode de grêle a porté un coup dur aux producteurs de 27 communes rurales (9.100 hectares) qui comptent leurs pertes après avoir investi significativement tout au long de la saison.


En solidarité avec les producteurs touchés par cet épisode de grêle et au vu de la mobilité restreinte imposée par le contexte COVID-19, SOWIT propose une cartographie satellite gratuite des vergers affectés visant à établir un état des lieux et réaliser un certain nombre de mesures (vigueur de la végétation, intensité de l’activité chlorophyllienne…). 


Cette cartographie permettra d’estimer précisément les dégâts subis par le producteur et de lui apporter un conseil visant à rattraper la saison en optimisant sa conduite sur les hectares non affectés. La grêle faisant subir des dégâts sur le long terme aux vergers, il est impératif d’adapter sa conduite à la situation et notamment d’adopter ses doses d’intrants et son irrigation à des vergers comportant désormais un nombre considérable de manquants ou des arbres amoindris.


Par ailleurs, il est préconisé de réaliser un second état des lieux 10 à 15 jours suivant l’épisode de grêle pour évaluer les dégâts finaux. Certains agriculteurs bénéficiant du suivi sont déjà intervenus avec notamment des apports de calcium visant à limiter le risque de crevasse.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 02 Mars 2024

Crédits bancaires: les prêts à l’équipement retrouvent du tonus

Vendredi 01 Mars 2024

Europe : les Marocains en tête des naturalisés en 2022

Jeudi 29 Fevrier 2024

Forum EMI-Entreprises : regards croisés sur l'innovation et la croissance au Maroc

Vendredi 23 Fevrier 2024

Maroc: le commerce domine le paysage entrepreneurial en 2023

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux