Skhirate-Témara : Bouchareb rencontre les acteurs locaux pour relancer le secteur de l'urbanisme et de la construction

Skhirate-Témara : Bouchareb rencontre les acteurs locaux pour relancer le secteur de l'urbanisme et de la construction

 

Dans le cadre des efforts déployés par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, visant la relance du secteur de l’urbanisme et de la construction, Nouzha Bouchareb a présidé une rencontre, mercredi 21 octobre 2020, au Palais des Congrès Mohammed VI à Skhirate. 


Cette rencontre a été une occasion pour la ministre de présenter les programmes menés par son département au niveau de cette préfecture, de partager les mesures prises lors de la phase de confinement en concertation avec les acteurs concernés. Cette réunion était également une opportunité pour le partage et la co-construction d’un plan de relance intégré, concerté, inclusif et durable. 


Conformément aux hautes directives Royales visant la mise en place d’un plan de relance économique, Bouchareb a insisté sur le rôle de la mobilisation de l’ensemble des composantes centrales et locales afin de renforcer les mesures permettant de soutenir le secteur tout en veillant à garantir un logement pour tous. 


«Pour garantir une relance durable, nous avons besoin aujourd'hui de renforcer la construction et la production de logements, à travers le renforcement du pouvoir d’achat et la création d’opportunités d’investissements, pour le secteur qui mobilise plus d’ 1 million d’emplois et contribue à plus de 6% du PIB au niveau national», a fait valoir Bouchareb. Et d’ajouter : «l’objectif final étant l’amélioration des conditions de vie des citoyens,  la résorption de l’habitat insalubre, l’amélioration du paysage urbain et la promotion des services publics, des espaces verts et des lieux d'attraction».


A cet effet, le ministère a mis en place une vision anticipative pour répondre à un certain nombre de défis suscités par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Laquelle vision s’articule en deux temps : plan d’accompagnement du secteur pendant le confinement et de relance depuis le déconfinement. Ainsi, plusieurs mesures ont été prises pour relancer le secteur de l’urbanisme et de la construction au niveau national, régional et local à travers l’élaboration d’un plan de promotion à court terme et une stratégie de décollage à moyen et long terme. Ces actions ont eu un impact positif sur la préfecture qui a pu atteindre, au niveau des réalisations en matière d’examen des dossiers de demandes d’autorisations d’urbanisme, une situation similaire à celle d'avant la crise.


En matière de planification territoriale, l’ensemble des communes de la préfecture sont couvertes en documents d’urbanisme. En effet, la promotion d’une urbanisation maîtrisée et encadrée dans le milieu rural s’avère incontournable afin de promouvoir le développement urbain durable de ces communes, tout en préservant leur vocation agricole. Ceci permettrait de drainer les investissements publics et privés au niveau des centres ruraux émergents de la préfecture, et d’offrir aux migrants la possibilité de s’installer dans des conditions avantageuses. 
Quant à la gestion des autorisations d’urbanisme, plusieurs circulaires ont été adressées récemment aux agences urbaines visant l’amélioration du climat des affaires, la promotion de l’investissement et l’allégement des procédures d’autorisation. La mise en place des dispositions de ces circulaires a permis de débloquer au niveau de la préfecture de Skhirate-Témara, 62 projets pour un montant d’investissement de 2,3 milliards de DH après leur réexamen, et pouvant créer 24.400 emplois dont 10% directs.


La circulaire conjointe avec le ministère de l’Intérieur, relative aux travaux d'équipements des lotissements et groupements d’habitation et les délais de réalisation (Article 11), a permis de recenser au niveau de cette préfecture 18 projets de lotissements d’une consistance de 420 lots, répartis entre une offre de 83% en habitat et 17% en unités industrielles. 


D’autres mesures ont été prises pour la simplification des procédures à travers le renforcement de la dématérialisation de l’ensemble des services administratifs liés au secteur de l’urbanisme et de la construction. L’objectif étant de garantir la continuité des activités en relation avec le secteur de la construction notamment l’instruction des dossiers de projets de demandes d’autorisation d’urbanisme dans le contexte actuel de la crise sanitaire. En effet, et à ce jour, 100% des services de l’Agence urbaine de Skhirate-Témara ont été dématérialisés.


Nouzha Bouchareb a également insisté sur les actions à entreprendre par son ministère visant d’une part, l’amélioration de la qualité urbaine, architecturale et environnementale de la préfecture notamment à travers un programme global, innovant et concerté pour la résorption des bidonvilles de la préfecture, et l’amélioration des conditions de vie de cette population. Et d’autre part, la valorisation des potentialités de la préfecture, afin de l’ériger en pôle de création de richesse, profitant davantage de sa situation stratégique entre la capitale économique et la capitale administrative du Royaume.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 16 Mai 2022

Urgences Économiques. Quel rôle pour les MRE dans le développement économique du Maroc ?

Dimanche 01 Mai 2022

Gestion locale: un projet de loi pour donner plus d’attribution aux associations

Mercredi 06 Avril 2022

Aawatif Hayar: "150 MDH pour plus de 1.000 établissements de protection sociale en 2022"

Lundi 04 Avril 2022

Covid-19: "la situation épidémiologique au Maroc toujours stable et contrôlée"

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux