PLF 2023 : ce qui est prévu pour le ministère de la Santé

PLF 2023 : ce qui est prévu pour le ministère de la Santé

Le budget du ministère de la Santé et de la Protection Sociale connaitra une augmentation en 2023 passant à un montant de 28,12 milliards de dirhams (MMDH) contre 23,54 MMDH en 2022, soit une hausse de l'ordre de 4,58 MMDH (+19,5%), selon la note de présentation du projet de loi de finances (PLF) de l'année 2023.
 

Dans le cadre de la poursuite des efforts pour mettre en œuvre la refonte du système de santé, en accompagnement du chantier Royal de généralisation de la protection sociale, le gouvernement continuera à mobiliser des ressources importantes au profit du ministère de la Santé et de la Protection Sociale, souligne la note, rappelant l'augmentation opérée au titre de la loi de finances de l'année 2022 dédiée, essentiellement, à la mise à niveau des infrastructures sanitaires.

De même, et afin d'accompagner le ministère de la Santé et de la Protection Sociale pour répondre à ses besoins en ressources humaines, notamment en personnel médical et paramédical, ce département ainsi que les Centres Hospitaliers Universitaires ont bénéficié de postes budgétaires importants au cours des dernières années, fait savoir la même source.

A cet égard, 5.500 postes budgétaires seront accordés au titre du PLF-2023 portant ainsi le total des créations sur la période 2017-2023, à 36.117 postes budgétaires dont 30.000 postes au profit du département de la Santé.

Parallèlement à ces efforts, la note indique que l'année 2023 sera marquée par la mise en œuvre de plusieurs actions, citant à cet effet la poursuite des actions portant sur la mise en œuvre des différentes composantes de la refonte du secteur de la santé, la réalisation de nouvelles opérations dans le cadre du projet de réhabilitation des Etablissements de Soins de Santé Primaires (ESSP) au niveau national dans la perspective de l'entrée en vigueur d'une couverture sanitaire universelle et la poursuite de la mise en place des prestations objet du système d'information intégré.

Il s'agit également de la mise en service en 2023 de plusieurs hôpitaux qui sont en cours d'achèvement, tels que CHP Al Hoceima, Hôpital de jour d'Ifrane, CHP de Kénitra, Hôpital de proximité d'Erfoud, Hôpital de proximité de Tamesna.

Parmi les actions, le document fait aussi état de la réalisation des opérations (études, travaux, équipements) objet de conventions signées devant le Roi, la création et développement des Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé (ISPITS) dans le cadre du Programme relatif à la mise à niveau de l'offre de formation professionnelle dans les métiers de la santé, la consolidation des efforts déployés pour la lutte contre la propagation de la Covid-19, notamment à travers la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus ainsi que la prise en charge des malades surtout avec la détection des cas infectés par les nouvelles variantes du virus.

Le PLF propose également le renforcement de l'offre de soins hospitaliers et l'amélioration de l'accès aux soins à travers la poursuite des travaux de construction et l'équipement des nouveaux CHU de Rabat, d'Agadir, de Laâyoune et le lancement du projet de construction et d'équipement du nouveau CHU d'Errachidia.

L'année 2023 connaitra également l'augmentation de la subvention d'exploitation de la Fondation Hassan II des œuvres sociales du personnel du secteur de la Santé, d'un montant de 94 millions de dirhams suite à la signature de la convention cadre du 29 avril 2022 au titre de laquelle le gouvernement s'engage à appuyer annuellement la fondation pour la réalisation des prestations sociales dispensées en faveur du personnel de santé.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 27 Mai 2024

Pratt & Whitney Canada démarre la construction de ses nouvelles installations à Casablanca

Lundi 27 Mai 2024

Maroc météo : temps chaud de mardi à jeudi dans plusieurs provinces

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux