Pétrole, charbon, gaz: l'Allemagne envisage de se passer des importations russes d'ici fin 2022

Pétrole, charbon, gaz: l'Allemagne envisage de se passer des importations russes d'ici fin 2022

L'Allemagne envisage de pouvoir se passer des importations de charbon russe d'ici l'automne et de pétrole russe quasiment d'ici la fin de l'année, a annoncé, samedi, le ministre de l'Economie, Robert Habeck. 

 
"Chaque jour, voire chaque heure en fait, nous disons un peu plus adieu aux importations russes", a-t-il déclaré au journal "Frankfurter Allgemeine Zeitung". 
 
"Si nous y parvenons, nous serons indépendants du charbon russe à l'automne et presque indépendants du pétrole de Russie à la fin de l'année", a ajouté Habeck.
 
En revanche, l'abandon des importations de gaz russe s'avère plus compliqué car l'Allemagne ne dispose pas de ses propres capacités d'importation de gaz liquide. 
 
Selon les statistiques du gouvernement allemand, le pays importe un tiers de son pétrole et quelque 45% de son charbon de Russie, tandis que la part des livraisons de gaz naturel russe s'élevait en 2020 à un peu plus de 50%.
 
Au cours de la dernière décennie, la dépendance énergétique de l'Allemagne à l'égard de la Russie est passée de 36% de ses importations totales de gaz en 2014 à 55% actuellement. 
 
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 01 Decembre 2022

Zone euro: le taux de chômage atteint son plus bas niveau historique

Mardi 15 Novembre 2022

Amazon se prépare à lancer la plus importante vague de licenciements de son histoire

Jeudi 10 Novembre 2022

Cryptomonnaies: Binance renonce à racheter FTX

Jeudi 03 Novembre 2022

Banque mondiale: Investir 1,4 % du PIB par an pourrait réduire les émissions de GES de 70% dans les pays en développement d'ici 2050

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux