OCDE : la croissance du PIB encore atone à 0,4%

OCDE : la croissance du PIB encore atone à 0,4%

Le produit intérieur brut (PIB) de l’OCDE a augmenté de 0,4% en glissement trimestriel au cours du troisième trimestre 2022, selon des estimations provisoires, publiées lundi.
 

Les taux de croissance trimestriels de l'OCDE sont restés faibles au cours des trois derniers trimestres, indique l’Organisation de coopération et de développement économiques, basée à Paris.

Parmi les pays du G7, le PIB a augmenté de 0,6% aux États-Unis au T3 2022, après des contractions au cours des deux trimestres précédents. La croissance du PIB a également augmenté en Allemagne (à 0,3%, contre 0,1% au trimestre précédent), mais a ralenti en Italie (0,5%, contre 1,1%), au Canada (0,4%, contre 0,8%) et en France (0,2%, contre 0,5%).

Le PIB a diminué au Japon (de moins 0,3%, contre une croissance de 1,1% au trimestre précédent) et au Royaume-Uni (moins 0,2%, contre une croissance de 0,2%), précise le communiqué.

Pour les quatre pays du G7 qui ont déjà publié des estimations préliminaires détaillées du PIB, les importants mouvements du commerce international ont été le principal facteur à l'origine des variations du T3 2022.

Aux États-Unis, les exportations nettes (exportations moins importations) ont été le moteur du retour à la croissance, reflétant une augmentation de 4 % des exportations de biens et une baisse de 2,3 % des importations de biens.

Le Royaume-Uni a vu ses exportations nettes augmenter en raison d'une forte hausse des exportations de biens (14,7 %) et d'une baisse de 5,0 % des importations de biens ; cependant cela a été plus que freiné par une baisse de la demande intérieure finale.

Au contraire, en France et au Japon, les exportations nettes ont été le principal frein à la croissance. En France, les importations ont augmenté plus que les exportations au T3, mais la demande intérieure finale, principalement tirée par des hausses de l'investissement et de l'investissement en stocks (reconstitution des stocks), a maintenu la croissance positive.

Parmi les autres pays de l'OCDE pour lesquels des données sont disponibles, le Mexique a enregistré la plus forte croissance du PIB (1,8%), suivi de la Colombie (1,6%) et de la Norvège (1,5%), tandis que le PIB s'est contracté au Chili (de moins 1,2%).

Au T3 2022, le PIB de la zone OCDE a dépassé de 3,7 % son niveau d'avant la pandémie (T4 2019). Toutefois, le PIB du Royaume-Uni a été inférieur de 0,4 % à son niveau pré-pandémique au troisième trimestre 2022, suite à des révisions des séries historiques.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 10 Octobre 2022

Le taux de chômage de l’OCDE globalement stable en août 2022, à 4.9%

Jeudi 06 Octobre 2022

OCDE: "les temps sont durs pour l'économie mondiale"

Lundi 26 Septembre 2022

OCDE: "le monde paiera le prix de la guerre en 2023"

Jeudi 09 Juin 2022

CHAUD DEVANT !

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux