Nouvel affaiblissement du commerce mondial de marchandises au T1-2020

Nouvel affaiblissement du commerce mondial de marchandises au T1-2020

La croissance du commerce mondial des marchandises devrait rester faible au cours du premier trimestre de 2020, une tendance qui pourrait être encore détériorée sur fond d'inquiétudes liées au nouveau coronavirus, a indiqué lundi l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

«La mesure en temps réel des tendances du commerce affiche maintenant une valeur de 95,5, soit moins que les 96,6 enregistrés en novembre dernier, et bien moins que la valeur de référence de l’indice (100)», précise un rapport de l'OMC sur «le Baromètre du commerce des marchandisee, estimant que ce résultat inférieur à la tendance pourrait être encore détérioré par une nouvelle menace sanitaire mondiale.

Le Baromètre du commerce des marchandises fournit des informations sur la trajectoire actuelle du commerce mondial des marchandises par rapport aux tendances récentes, sur la base des meilleures données prospectives disponibles.

Les statistiques commerciales de l'OMC montrent que le volume du commerce mondial de marchandises a diminué de 0,2% au troisième trimestre 2019 par rapport à l'année précédente.

Alors que les chiffres de croissance en glissement annuel pour le quatrième trimestre pourraient légèrement remonter, la dernière lecture du baromètre ne donne aucune indication d'une reprise durable, fait observer la même source.

En effet, la croissance du commerce en glissement annuel pourrait de nouveau chuter au premier trimestre 2020, bien que les statistiques officielles pour confirmer cela ne seront disponibles qu'en juin.

La baisse du baromètre depuis novembre s'explique par des baisses supplémentaires des indices du transport par conteneurs (94,8) et des matières premières agricoles (90,9), ainsi que par le plateau de l'indice des produits automobiles (100,0), explique l'OMC.

Bien que les indices des commandes à l'exportation (98,5), du fret aérien (94,6) et des composants électroniques (92,8) soient tous inférieurs à la référence, ils semblent s'être stabilisés et devraient normalement augmenter au cours des prochains mois.

«Cependant, chaque composante du baromètre du commerce des marchandises sera influencée par l'impact économique de COVID-19 et l'efficacité des efforts pour traiter et contenir la maladie», souligne l'Organisation.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 01 Decembre 2022

Zone euro: le taux de chômage atteint son plus bas niveau historique

Mardi 15 Novembre 2022

Amazon se prépare à lancer la plus importante vague de licenciements de son histoire

Jeudi 10 Novembre 2022

Cryptomonnaies: Binance renonce à racheter FTX

Jeudi 03 Novembre 2022

Banque mondiale: Investir 1,4 % du PIB par an pourrait réduire les émissions de GES de 70% dans les pays en développement d'ici 2050

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux