«Littératures itinérantes» : festival aux semelles de vent

«Littératures itinérantes» : festival aux semelles de vent

 

Le jardin historique Jnan Sbil de Fès a ouvert, samedi 1er octobre, ses portes aux quarante écrivains et intellectuels participant au 4ème festival «Littératures itinérantes», pour aller à la rencontre directe avec leur public et les férus du livre.

 

 

 

Le grand public a eu l'occasion de rencontrer ces intellectuels et écrivains de divers horizons et de différents pays dans le cadre de cette escapade littéraire et culturelle, visant à rapprocher le livre du public et les écrivains de leurs lecteurs.

 

«Cette quatrième édition tend à mettre le livre à la portée des lecteurs (… )L'édition de Fès intervient après celles de Salé, Marrakech et Casablanca (…) Le choix du jardin Jnan Sbil, pour cette échappée littéraire, s'explique par la charge symbolique et historique de cet espace, ayant permis une grande affluence des lecteurs marocains», souligne Nadia Essalmi, président de l'association «Littératures itinérantes».

 

Pour sa part, le président du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Étranger (CCME) et membre de l'association «Littérature itinérantes», Driss El Yazami a souligné l'importance de la rencontre directe entre les intellectuels et le public, d'où l'intérêt de cette quatrième édition de ce festival qui connait la participation d'une quarantaine d'écrivains de plusieurs pays.

 

Alors que les gens parlent du clash des civilisations, ils cherchent en même temps dans les initiatives culturelles des voies pour rapprocher les cultures, renforcer le dialogue entre les peuples et consolider les valeurs de manière continue, a-t-il estimé, ajoutant que la quatrième édition de «Littératures Itinérantes» a réussi ce challenge.

 

Une quarantaine d'écrivaines participent à cette manifestation littéraire pour échanger et partager avec leurs lecteurs et férus de littérature.

 

Cette édition fait la part belle à l'ouverture, l'échange et le partage avec une brochette d’auteurs de haute volée représentant, outre le Maroc, notamment la Palestine, la France, la Jordanie, l’Égypte, la Mauritanie, le Cameroun, le Liban, l’Algérie, la Tunisie, la Turquie, le Soudan ou encore la Côte d’Ivoire.

 

Fidèle à sa devise, cette manifestation livresque œuvre à établir un lien étroit entre l'écrivain et le lecteur, en créant un échange entre eux dans un espace ouvert mais surtout magique et féérique qu’est le jardin Jnan Sbil, la littérature étant le meilleur moyen pour rapprocher les peuples et promouvoir le vivre-ensemble.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 25 Novembre 2022

Festival Handifilm : Pour un cinéma réellement inclusif

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux