Le taux de chômage de l’OCDE globalement stable en août 2022, à 4.9%

Le taux de chômage de l’OCDE globalement stable en août 2022, à 4.9%

Le taux de chômage dans l'OCDE est resté globalement stable en août 2022, n’augmentant que légèrement pour atteindre 4.9%, après 4.8% en juillet et 4.9% en juin, annonce, lundi, l’Organisation de coopération et de développement économiques.
 


Il était inférieur ou égal au taux enregistré avant la pandémie dans 80% des pays de l'OCDE, indique l’organisation dans un communiqué, ajoutant que le nombre de chômeurs dans l'OCDE a légèrement augmenté, pour la première fois depuis avril 2021, pour atteindre 33.2 millions.

Le taux de chômage est resté stable, en août, à 5.1% pour les femmes et à 4.7% pour les hommes en moyenne dans les pays de l’OCDE, alors que celui des jeunes a augmenté, en raison d’une hausse marquée chez les jeunes hommes.

Dans la zone euro, le taux de chômage est également resté stable, à 6.6% en août, tout comme dans un tiers des pays de la zone euro. Les plus fortes hausses ont été enregistrées en Autriche et aux Pays-Bas.

En dehors de la zone euro, le taux de chômage a légèrement diminué au Japon. Il a augmenté aux États-Unis et de façon plus marquée au Canada en août mais a légèrement diminué dans les deux pays en septembre, selon des chiffres plus récents, note le communiqué.

Au deuxième trimestre 2022, le taux d'emploi moyen dans l'OCDE, tenant compte des salariés et des travailleurs indépendants, a atteint 69.5%, son plus haut niveau depuis le début de la série en 2005. Environ 80% des pays de l'OCDE ont enregistré une hausse.

Le taux d'activité - la part de la population en âge de travailler qui est soit en emploi soit au chômage - a atteint 73.2 % en moyenne dans les pays de l’OCDE au deuxième trimestre 2022, son plus haut niveau depuis le début de la série en 2008. Le taux d’activité des femmes a atteint 65.9% pour la première fois depuis le début de la série.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

Dimanche 26 Mai 2024

Conservation des sols : réglementer pour assurer la sécurité alimentaire au Maroc

Dimanche 26 Mai 2024

Fruits et légumes : pourquoi les prix de certains produits repartent à la hausse

Dimanche 26 Mai 2024

Remaniement ministériel: pourquoi il faut du sang neuf

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux