La panique gagne la Nouvelle-Zélande avant le confinement général

La panique gagne la Nouvelle-Zélande avant le confinement général

Terminaux de ferries pris d'assaut, razzia dans les supermarchés, expatriés coincés à l'étranger... la panique gagnait mardi la Nouvelle-Zélande, à la veille d'un confinement général contre le coronavirus.

La police est notamment intervenue aux terminaux des bateaux effectuant les rotations entre Wellington, sur l'Île du Nord, et Picton, sur l'Île du Sud.

Des centaines de personnes tentaient en effet désespérément d'obtenir une place à bord des ferries traversant le détroit de Cook.

La Première ministre Jacinda Ardern a ordonné lundi un confinement général de quatre semaines de la population à compter de mercredi 23H59 (10H59 GMT) pour endiguer la propagation de l'épidémie de Covid-19, rapporte l'AFP.

L'archipel est nettement moins touché que nombre d'autres pays dans le monde, avec 142 cas. Mais le gouvernement est convaincu que ce chiffre risque d'exploser si des mesures drastiques ne sont pas prises.

 

Avec AFP

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

Conflit commercial : l'UE lance des mesures contre l'Algérie pour non-respect des accords

Jeudi 13 Juin 2024

Israël - Palestine : l'impossible réconciliation

Mercredi 12 Juin 2024

Rapport. Les postes de haut niveau restent largement inaccessibles aux femmes dans le monde entier

Mercredi 12 Juin 2024

La Banque mondiale relève ses perspectives de croissance pour 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux