L'accord sur le Brexit soumis mardi à deux votes préliminaires du Parlement britannique

L'accord sur le Brexit soumis mardi à deux votes préliminaires du Parlement britannique

 

Londres, 22/10/2019 (MAP) - Les députés britanniques procéderont ce mardi à deux votes préliminaires sur l'accord du Brexit conclu entre le Premier ministre Boris Johnson et l'Union européenne (UE) après deux semaines de négociations intensives.

Le premier vote concerne le soutien initial du Parlement à l'accord de retrait négocié avec Bruxelles, tandis que le deuxième portera sur le calendrier de son examen. Ces deux votes, prévus en fin de journée, décideront si le Royaume-Uni pourrait quitter effectivement l'UE le 31 octobre comme prévu.

L'accord de retrait composé de 110 pages en totalité, en plus d'annexes explicatives, est soumis à l'examen du Parlement jusqu'à jeudi. Le délai d'examen étant très court, il augmente les chances du rejet de ce texte à nouveau par les députés, d'après la presse britannique.

Par ailleurs, si les députés se prononçaient en faveur de ce texte, ils marqueraient un net progrès vers une sortie ordonnée de l'UE sans pour autant la garantir, étant donné que le Royaume-Uni devrait quitter le bloc des 27 le 31 octobre à 23h00 GMT.

En cas de rejet du nouveau deal, les chances d'adoption finale de ce texte avant la fin du mois seraient fortement compromises, renforçant les chances d'un Brexit sans accord, ce qui pourrait inciter Bruxelles à autoriser un nouveau report du Brexit. Selon les observateurs, ce scénario sera certainement soldé par des élections législatives anticipées.

Dans une déclaration publique de circonstance, Boris Johnson a réitéré l'importance de son accord. "Notre nouveau deal avec l'UE signifie que nous pourrons quitter le 31 octobre, reprendre le contrôle de nos lois, argent et frontières et conclure des accords de libre-échange dans le monde entier", a-t-il dit, estimant que cet accord donnera aux "entreprises la certitude d'une période de mise en œuvre pour se préparer à la vie en dehors de l'UE".

Les Britanniques "ne veulent plus de report, les Européens non plus et moi non plus", a ajouté le dirigeant conservateur, répétant une nouvelle fois sa volonté de quitter l'Union européenne le 31 octobre.

Le Parlement britannique avait décidé samedi de reporter sa décision sur le nouvel accord de Brexit, négocié par le Premier ministre britannique avec Bruxelles. Quelque 322 députés se sont prononcés en faveur de ce report proposé en vertu d'un amendement déposé par le député conservateur Oliver Letwin, tandis que 306 élus ont voté contre cette motion, lors d'une séance exceptionnelle tenue en urgence à la Chambre des communes.

Cette décision a contraint le gouvernement conservateur de Boris Johnson à envoyer une lettre non signée à l'Union européenne demandant un nouveau report du Brexit au-delà du 31 octobre. Avant de se prononcer sur ce report, les dirigeants européens doivent attendre l'examen des textes d'application de l'accord de retrait, qui sont plus complexes, pour savoir si le Parlement britannique donne ou non son feu vert au nouvel accord.

Rejeté trois fois auparavant par les députés britanniques dans son ancienne version négociée entre l'ex-Première ministre Theresa May et les dirigeants européens, l'accord sur le Brexit devrait définir l'avenir des relations UE-Grande Bretagne après 46 ans d'adhésion britannique à l'Union européenne.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 02 Mars 2020

Brexit : Londres dévoile son mandat de négociations commerciales avec Washington

Mercredi 19 Fevrier 2020

Le gouvernement britannique dévoile son plan d'immigration post-Brexit

Jeudi 13 Fevrier 2020

Démission du ministre britannique des Finances Sajid Javid

Mardi 11 Fevrier 2020

Brexit: Londres avertit que les contrôles douaniers seront "inévitables"

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux