Digitalisation: plus de 14.000 emplois directs prévus pour des investissements de 595 MDH

Digitalisation: plus de 14.000 emplois directs prévus pour des investissements de 595 MDH

La ministre déléguée chargée de la transition numérique et de la réforme administrative, Ghita Mezzour, a souligné, mardi à Rabat, que les mémorandums d'entente signés récemment par son département avec des partenaires internationaux, contribueront à créer plus de 14.000 emplois directs dans le domaine du digital, avec des investissements estimés à 595 millions de dirhams (MDH).

En réponse à deux questions orales à la Chambre des représentants sur l'adoption de la digitalisation pour l'attraction des investissements et sur la promotion des empois dans le domaine du digital, Mezzour a indiqué que ces investissements portent sur la mise en place d'unités affiliées à des entreprises internationales leaders dans la technologie numérique dans plusieurs régions du Royaume.

Dans ce sillage, elle a relevé que le choix porté sur le Maroc par ces entreprises pour mener leurs recherches et développer leurs services digitaux à l’échelle mondiale témoigne de leur confiance dans les compétences des jeunes marocains dans les secteurs liés aux technologies numériques, notant que le Royaume est l'un des trois plus grands pôles de l’offshoring au niveau de l’Afrique.

Mezzour a, dans ce sens, souligné que le gouvernement vise à ériger le Royaume en un hub du secteur digital, en vue d'accélérer le chantier de la transformation numérique et d'exporter la technologie numérique à l'étranger, faisant observer que la réalisation de ces objectifs sont tributaires de l’attraction des investissements étrangers, notamment les grandes entreprises technologiques à vocation internationale.

Dans ce sillage, Mezzour a appelé à accorder une attention particulière aux startups technologiques et à les accompagner pour qu'elles soient compétitives à l'échelle internationale, dans l’optique de développer l'économie nationale et renforcer les exportations du Royaume en termes de biens et services numériques.

Elle a également appelé à accorder un intérêt particulier au capital humain à travers l’augmentation du nombre de spécialistes dans les domaines liés à la programmation et aux technologies numériques, plaidant notamment pour le renforcement et l’actualisation de l'arsenal juridique y afférent et le développement des prestations relatives au paiement électronique.

Elle a aussi relevé que son département œuvre d’arrache-pied pour la mise en œuvre d’une série de grands chantiers structurants, dont celui de la qualification de l'élément humain, dans la mesure où des écoles de programmation et des programmes de formation intensifs ont été mis en place au profit des jeunes dans plusieurs régions du Royaume.

Il s’agit également de l’accompagnement des startups et l’ouverture sur des expériences mondiales pionnières en la matière, a-t-elle poursuivi, faisant remarquer que la loi de finances 2023 a alloué un budget d'un milliard de dirhams pour le développement du digital au Maroc.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 31 Janvier 2023

EDITO. L’eau ne coule plus de source

Mardi 31 Janvier 2023

Signature d’un accord de coopération administrative entre la CNSS et son homologue Togolaise

Mardi 31 Janvier 2023

Loi de Finances 2023: les nouvelles dispositions fiscales débattues par le secteur de la distribution

Mardi 31 Janvier 2023

Ressources hydriques: Ça craint !

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux