Baccalauréat: 426.000 candidats pour la session de juin

Baccalauréat: 426.000 candidats pour la session de juin

Le nombre total des candidats devant passer les examens du baccalauréat au titre de l'année scolaire 2022-2023 s'élève à 426.000, soit une hausse de 18 pc par rapport à l'année précédente, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa.

Répondant à des questions orales à la Chambre des représentants sur les préparatifs aux examens du baccalauréat, Benmoussa a précisé que 10 pc des candidats au baccalauréat cette année sont issus de l'enseignement privé et que 43 pc représentent des filières internationales, alors que le nombre des candidats libres a atteint 132.000, soit une diminution de 34 pc.

Les élèves issus des pôles scientifiques et techniques représentent 58 pc, contre 41 pc pour les pôles littéraire et originel et 1 pc pour le pôle professionnel, a-t-il précisé, faisant état de la mise en place de 1.753 centres d'examen au niveau de l'ensemble des Académies et la préparation de plus de 800 matières pour les deux sessions, normale et de rattrapage, toutes filières confondues, outre des matières "adaptées" en faveur de 21 filières pour les candidats en situation de handicap.

Les examens du baccalauréat pour la session normale se dérouleront cette année du 6 au 10 juin 2023 et les résultats seront annoncés le 19 juin, tandis que la session de rattrapage se tiendra du 5 au 8 juillet.

Notant que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour assurer le déroulement de ces épreuves dans les meilleures conditions, Benmoussa a indiqué que son Département a mobilisé tous les intervenants pour encadrer ces examens, élaborer des guides en la matière, accompagner les élèves et leur apporter le soutien pédagogique et psychologique afin de les aider à se présenter à ces échéances dans les meilleures conditions.

Le ministère, soucieux de lutter contre la triche aux examens, a-t-il poursuivi, a mené des campagnes de sensibilisation et coordonné avec les autorités régionales et sécuritaires pour prévenir ce phénomène sous toutes ses formes, en mobilisant tous les partenaires, la parents d'élèves en particulier, afin de les sensibiliser à la gravité de ces actes et à leurs conséquences juridiques, en plus d'une sécurisation optimale du certificat du baccalauréat à travers l'édition de diplômes fiables.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 24 Septembre 2023

Entretien. La Suisse et le Maroc veulent collaborer dans les financements croisé

Dimanche 24 Septembre 2023

Activités vivrières: pourquoi il faut préserver ce mode d’exploitation

Samedi 23 Septembre 2023

Quel Maroc de l’après-séisme ?

Samedi 23 Septembre 2023

3ème World Power-To-X Summit: l’«Offre Maroc» au centre des échanges

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux