Aid Al-Adha 2022: la demande estimée à environ 5,6 millions de têtes

Aid Al-Adha 2022: la demande estimée à environ 5,6 millions de têtes

La demande en bétail destiné à l'abattage pour le sacrifice de Aïd Al Adha est estimée à environ 5,6 millions de têtes, dont 5,1 millions d'ovins et 500.000 de caprins, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki.
 

"L'offre, qui s'élève à près de 8 millions de têtes, couvre largement la demande", a assuré le ministre, qui répondait à une question orale à la Chambre des Représentants.

Sadiki a rappelé, dans ce sens, que son Département a mis en place depuis le début de l'année 2022 un plan national spécial de contrôle de la qualité de viandes et des fourrages ainsi qu’un programme de suivi continu de la situation de l'approvisionnement du marché en animaux destinés à l'abattage pour le sacrifice de Aïd Al Adha, faisant état de l’enregistrement de 242.000 unités d’élevage et d'engraissement d’ovins et caprins destinés à cette fête.

Par ailleurs, à la date du 1er juillet courant, 7,2 millions de têtes d’ovins et caprins ont été identifiés à travers le territoire national, a fait savoir le ministre, ajoutant que cette opération est gratuite au profit de l’ensemble des éleveurs et engraisseurs.

Et de préciser que l’identification consiste en la pose sur l’une des oreilles des animaux, d’une boucle de couleur jaune qui porte un numéro de série unique et la mention"Aid Al Adha" et ce, afin d’assurer la traçabilité de ces animaux en cas de besoin.

Parallèlement, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) renforce la surveillance par des contrôles de la qualité de l'eau d’abreuvement, des aliments de bétail et des médicaments utilisés par les fermes et les unités d'engraissement, a indiqué Sadiki, relevant que l'Office a aussi mis en place une surveillance rigoureuse du transport de la fiente de volailles, à travers l’instauration d’une autorisation préalable de ses services vétérinaires, dans le but de suivre son cheminement et sa destination.

Le ministre a, dans ce cadre, fait état de 3.000 opérations de contrôle, lors desquelles 600 échantillons d’aliments pour animaux, 62 échantillons d’eau d’abreuvement et 1.113 échantillons de viande ont été prélevés, ajoutant qu'à l'issue de ces contrôles, 15 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et envoyés à la justice.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Juin 2024

Hajj 2024 : les technologies numériques au service des pèlerins

Dimanche 16 Juin 2024

Hausse des salaires : «L’appareil exécutif doit avoir l’audace de mieux taxer les secteurs riches et monopolisés»

Dimanche 16 Juin 2024

Stress Hydrique: une approche novatrice pour la gestion durable de l’eau en milieu urbain

Dimanche 16 Juin 2024

Peines alternatives : «L'amende journalière doit être pensée de façon à ce qu'elle ne favorise pas les criminels riches»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux